google.com, pub-8963965987249346, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Informer juste notre devoir !!!

SENEGAL-PRESSE-REVUE / La politique et le sport à la Une des quotidiens

0 7

Les candidatures de Khalifa Sall et de Karim Wade à la présidentielle de 2024, la ‘’part de vérité’’ de Ousmane Sonko sur les dernières manifestations et la victoire du Sénégal face au Brésil en match amical sont au menu des quotidiens reçus mercredi à l’APS.

‘’Karim Wade et Khalifa Sall éligibles en 2024’’ avec la perspective d’une modification de l’article L28 du Code électoral, indique Le Témoin.

‘’Khalifa Sall et Karim Wade vont pouvoir participer à la présidentielle de 2024. Le dialogue politique national a trouvé un accord avec la décision de la modification de l’article L28 du Code électoral intégrant la réhabilitation de ceux qui vont bénéficier d’une grâce présidentielle. Ou alors ceux qui ont déjà purgé leurs peines de prison’’, écrit le journal.

‘’Les deux leaders politiques se retrouvent dans ce schéma. Le cas de Ousmane Sonko reste en suspens. Le dialogue n’a pas pu régler la question du 3è mandat qui reste en suspens’’, ajoute la publication.

Khalifa Sall et Karim Wade qui étaient sous le coup d’une condamnation n’ont pas participé à l’élection présidentielle de 2019.

Selon L’Observateur, ‘’les deux +K+ ont (ont été) enfin résolus’’. Le journal évoque ‘’une modification de l’article 28 du Code électoral pour remettre Khalifa Sall et Karim Wade dans la course’’. Toutefois, la question du troisième mandat de Macky Sall est laissée ‘’à l’appréciation du Conseil constitutionnel’’.

La modification des articles L28 et L27 étant retenue par les participants au dialogue politique, ‘’Khalifa Sall, Karim Wade et tous ceux qui ont bénéficié de grâce pourront participer à la présidentielle. De même que ceux qui ont purgé leur peine’’, écrit Source, qui estime que le leader de Pastef, Ousmane Sonko, condamné récemment à deux ans de prison a été ‘’le grand perdant’’ dans ce dialogue.

Selon le journal, ‘’personne n’a défendu la candidature du leader de Pastef, à part la Société civile qui pense qu’aucun Sénégalais ne doit être privé du droit de vote, à moins que la Justice ne l’ai prononcé expressément’’.

Le journal L’Info se fait écho des ‘’complaintes’’ de Ousmane Sonko dans un mémorandum sur les manifestations des 1er et 2 juin consécutives à sa condamnation dans l’affaire ‘’Sweat beauty’’ à deux ans de prison pour ‘’corruption de la jeunesse’’.

Selon le journal, ‘’Sonko a publié hier un mémorandum dans lequel, il dénombre 30 décès dont 4 non encore identifiés et 157 blessés dont 15 par balle’’.

Ousmane Sonko ‘’réplique au pouvoir par un mémorandum’’ à travers lequel il livre sa ‘’part de vérité…’’, selon le quotidien Bës Bi.

‘’Reclus malgré lui dans son domicile, Ousmane Sonko, épaulé par son staff, a livré +sa part de vérité+ en réponse au mémorandum du pouvoir sur les sanglantes tensions politiques que vient de traverser le pays. Le bureau politique du Pastef a fait face à la presse, hier, pour exposer le contenu du document comme +preuve de la responsabilité+ du Président Macky Sall sur ces événements’’, écrit le journal.

Le Soleil met en exergue le sommet pour un nouveau pacte financier mondial, prévu jeudi et vendredi à Paris en présence du chef de l’Etat sénégalais, Macky Sall. Il sera question de ‘’construire un nouveau consensus pour un système financier international plus solidaire’’, explique la publication.

Les quotidiens saluent la victoire de prestige du Sénégal face au Brésil, en match amical, mardi.

Le Sénégal a battu, mardi à Lisbonne, le Brésil au cours d’un match amical international sur le score de 4 buts à 2, grâce notamment à un doublé de Sadio Mané, devenant ainsi le troisième pays africain à battre la Seleção, après le Cameroun et le Maroc.

»Succès historique’’ (Vox Populi). ‘’Les Lions aux anges’’, selon L’As. EnQuête salue ‘’des Lions conquérants’’. ‘’La Samba des Lions’’, affiche à la Une le quotidien Bës Bi.

Leave A Reply

Your email address will not be published.