google.com, pub-8963965987249346, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Informer juste notre devoir !!!

Guerre Israël – Hamas : La barre des 35.000 morts dépassée à Gaza…

0 6

Une grande offensive à Rafah « ne peut pas avoir lieu », met en garde le chef des droits humains de l’ONU.

 

Une offensive israélienne d’ampleur contre la ville de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, « ne peut avoir lieu », a mis en garde dimanche le chef des droits humains de l’ONU, car elle contreviendrait au « droit international humanitaire ».

« Je ne vois pas comment les derniers ordres d’évacuation, et encore moins un assaut total, dans une zone où la présence de civils est extrêmement dense, peuvent se conformer aux exigences contraignantes du droit international humanitaire et avec les deux séries de mesures provisoires contraignantes ordonnées par la Cour internationale de justice », a déclaré dans un communiqué Volker Türk, Haut-commissaire de l’ONU aux droits humains.

Le ministère de la Santé du Hamas annonce que le bilan de la guerre a dépassé les 35.000 morts

 

Le ministère de la Santé du Hamas a annoncé dimanche un nouveau bilan de 35.034 morts dans la bande de Gaza depuis le début de la guerre entre Israël et le mouvement islamiste palestinien le 7 octobre.

En vingt-quatre heures, au moins 63 morts supplémentaires ont été recensés, selon un communiqué du ministère qui fait état de 78.755 blessés en plus de sept mois de guerre.

 

Quelque 4.000 manifestants à Madrid en soutien aux Palestiniens

 

Plusieurs milliers de personnes, portant des pancartes et des banderoles en soutien aux Palestiniens, ont défilé samedi à Madrid pour demander un cessez-le-feu à Gaza et la rupture des relations entre l’Espagne et Israël.

La manifestation, qui a rassemblé quelque 4.000 personnes selon les autorités, avait été organisée à l’appel d’une trentaine d’organisations à l’approche du 76e anniversaire de la Nakba (la « catastrophe » en arabe) qui évoque pour les Palestiniens l’exode de 760.000 personnes lors de la guerre de 1948 après la création de l’Etat d’Israël.

Plusieurs manifestants portaient des pancartes dénonçant un « génocide » à Gaza et encourageant la « résistance » du peuple palestinien. « Ils ont obligé les gens à s’entasser dans le sud de la bande de Gaza (…) et maintenant ils sont à nouveau déplacés d’un endroit à l’autre alors qu’il n’y a plus de lieu sûr », a dénoncé Jaldia Abubakra, une manifestante de 57 ans, en référence aux évacuations ordonnées par l’armée israélienne à Rafah.

 

lire la suite sur :

Leave A Reply

Your email address will not be published.