Informer juste notre devoir !!!

Ngor Ouakam et Yoff s’attaquent aux « primes » des lions

0 41

Le collectif des jeunes de Ngor, Ouakam et Yoff sont en croisade contre l’attribution des terres destinées à récompenser le groupe de performance de la dernière Coupe d’Afrique des Nations.

Ce groupe est majoritairement composé de joueurs sacrés champions d’Afrique de Football au Cameroun. Pour ces jeunes du collectif dénommé ‘’Tànk’’ « les largesses du chef de l’état sur les terres de l’aéroport, à l’endroit des primés est injustifiée ».

Ces jeunes avancent que « la légitimité de ces terres ne revient pas à l’état du Sénégal, mais à la communauté Lébou de Tànk ».

Le collectif qui réunit les jeunes des trois villages traditionnels Lébou de Dakar porte à la connaissance de l’opinion que ces terres les reviennent de droit « par la préemption et légitimement par le sang et pour faits de guerre… ».

Puisque cette condition a été levé, estime le collectif, l’état du Sénégal doit les rendre leurs priorités (…). « Il ne faut pas qu’un groupe dinvividus utilise le sacre de l’équipe nationale pour se sucer le dos des habitants », martèlent les membres du collectif.

Pour obtenir gain de cause dans leur combat, ces jeunes comptent déplacer le problème sur le terrain politique. Selon le collectif « les récents propos du maire de Yoff sortant, Abdoulaye Diouf Sarr sur les terres de l’aéroport qu’il avait décrites comme un titre d’état, « ont beaucoup influencé l’orientation du vote qui a fait que les maires des trois communes (Ngor, Ouakam et Yoff) ont été tous déchus ».

De ce fait, le collectif menace de sanctionner le régime en place lors des prochaines élections législatives qui sont prévues en fin juillet.

Les jeunes du collectif de Tànk promettent de ne pas lâcher ce combat qui a démarré, selon eux, avec le régime du Président Abdoulaye Wade.

 

Source: Capvertinfos.sn

Leave A Reply

Your email address will not be published.