google.com, pub-8963965987249346, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Informer juste notre devoir !!!

Mahamad Boune Abdallah Dionne inhumé à Touba

0 7

L’ancien Premier ministre, Mahammad Boun Abdallah Dionne, a été inhumé, mercredi, dans la soirée aux cimetières de Bakhiya de Touba (centre), en présence de plusieurs autorités religieuses et politiques.

 

Candidat à l’élection présidentielle du 24 mars, Mahammad Boun Abdallah Dionne, est décédé, vendredi, en France, à l’âge de 65 ans, des suites d’une maladie. Tombé malade durant la campagne électorale, il avait été évacué en France pour des soins la veille du scrutin.

 

Mahammad Boun Abdallah Dionne était un musulman accompli. Un fervent disciple de Serigne Touba et un très grand rassembleur qui a beaucoup œuvré pour le Sénégal auquel il a rendu d’énormes services”, a témoigné Serigne Cheikh Gaindé Fatma, ministre-conseiller sous Macky Sall.

 

Selon lui, ”il était un humain, quelqu’un de très humble et simple”.

 

L’ancien ministre de l’Eau, Serigne Mbaye Thiam, a présenté le défunt comme un ”ami” et un ”frère”. Ils se sont connus en octobre 1976 et ont partagé la classe de terminale avant d’aller ensemble poursuivre leurs études en France. ‘’C’est un jour de tristesse et plein d’espoir avec notamment la célébration de la fête de Korité’’, a dit M. Thiam.

 

Madické Diaw, un ancien député de Gossas, a affirmé que l’ancien Premier ministre ”a construit plusieurs mosquées et soutenu plusieurs daara (écoles coraniques)”.

Mahammad Boune Abdallah Dionne est décédé, vendredi, en France, à l’âge de 65 ans, des suites d’une maladie

 

D’aucuns avaient pu apercevoir sa santé déclinante durant la campagne électorale. Au point même que des rumeurs de son décès avaient vite fait le tour de la toile avant d’être démenties par ses proches.

Plusieurs autorités dont le Premier ministre, Ousmane Sonko, ont assisté, mercredi,  à la cérémonie de levée du corps, à l’hôpital Principal de Dakar.

 

 

Né le 22 septembre 1959 à Gossas, dans la région de Fatick, M. Dionne, économiste et informaticien de formation était notamment un des hommes de confiance du leader de l’Alliance pour la République dont il a été à deux reprises directeur de cabinet, d’abord à la Primature de 2005 à 2007 ensuite à l’Assemblée nationale de 2007 à 2008, sous le régime d’Abdoulaye Wade.

 

Membre de l’Alliance pour la République (APR), l’ancien fonctionnaire de l’Organisation des Nations unies pour le développement industriel (ONUDI) y a joué un rôle de premier plan pendant une dizaine d’années.

 

Il avait ainsi dirigé aux élections législatives de juillet 2017, la liste de la mouvance présidentielle, sortie largement victorieuse de ce scrutin en raflant 125 des 165 sièges de députés en jeu.

 

Mahammed Boun Abdallah Dionne deviendra, deux ans, plus tard, le directeur de campagne du candidat Macky Sall à la présidentielle que le chef de l’Etat sortant a remporté dès le premier tour avec avec 58,27% des suffrages.

 

Son passage à la tête du gouvernement avait coïncidé avec la mise en œuvre du Plan Sénégal émergent (PSE), devenu le référentiel des politiques publiques du pays.

 

A partir de mai 2019, à la suite de la suppression de la fonction de Premier ministre au Sénégal, il continua d’assurer les activités de coordination du gouvernement en qualité de ministre d’Etat, secrétaire général de la Présidence du Sénégal, du 6 avril 2019 au 28 octobre 2020, date à laquelle il quitte le gouvernement.

 

Il se lance en 2021 dans la consultation internationale avant d’être nommé, en avril 2023, président du Conseil d’administration de la Banque industrielle pour le commerce et l’industrie (BICIS), d’où il démissionne, le 25 septembre de la même année, après avoir pris la décision de se présenter à l’élection présidentielle du 25 février 2024.

 

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.