Informer juste notre devoir !!!

Guinée: dialogue de sourds entre acteurs politiques

0 8

Va-t-on vers un début de calendrier de la transition au Mali après 6 mois d’exercice du pouvoir par la junte militaire dirigée par le Colonel Mamady Doumbouya ?

On en saura sous peu. Entre temps, les autorités militaires annoncent que le 21 mars prochain, débuteront, sur l’ensemble du territoire guinéen, des assises nationales. L’annonce est faite ce jeudi au terme de la réunion hebdomadaire du conseil des ministres.

Pour le moment les termes de référence ne sont pas encore connus du public, mais des sujets tels que la réconciliation et la justice transitionnelle pourront être les principaux points de ces assises nationales.
Cette décision de la junte d’organiser des assises nationales a fait intervenir l’un des principaux opposants du pays, Cellou Dalein Diallo président de l’union des forces démocratiques de Guinée (UFDG).

Il déplore ce qu’il qualifie de « marginalisation » de la classe politique à qui on prête selon, Dalein Diallo un « agenda caché ». Il déplore aussi le fait que la durée de la transition n’est jusqu’ici pas connue. A ce propos, l’opposant souhaite que la CEDEAO « accompagne ce porocesus pour que l’ordre constitutionnel puisse revenir en Guinée dans un délai raisonnable ».

Pour Cellou Dalein Diallo, il faut un cadre de diallogue afin « d’aplanir les divergences ». A cela, il estime que seul « le choix d’une personnalité neutre » pourra faire l’affaire, compte tenu du « niveau de la crise de confiance » entre les acteurs.

Leave A Reply

Your email address will not be published.