Informer juste notre devoir !!!

Bamba Fall solde ses comptes : « Je ne suis pas un peureux! C’est le président Macky Sall qui a fait appel à moi….»

0 8

Après l’annonce de sa nomination en tant que ministre-conseiller auprès du président de la République, cela a suscité une vague d’indignation pour certains et pour d’autres, un ralliement tout à fait prévisible. Mais l’intéressé n’a pas trop attendu pour se justifier et donner les raisons de cette acceptation de rejoindre le président de la République.

Au cours d’un point de presse ce mardi, le maire de la Médina a clarifié sa position en avançant que c’est tout à fait normal qu’en tant qu’élu, il travaille avec l’État central, et mieux, le président de la République serait prêt à l’accompagner dans la conduite des grands projets que la commune de Médina a initiés.

Bamba Fall se veut clair dans son propos : « Le jour où le président a envoyé une délégation pour me présenter ses condoléances suite au rappel à Dieu de mon oncle, je l’ai remercié à travers ce geste parce que des gens l’ont su et n’ont pas fait le moindre déplacement. Je lui ai réitéré mon engagement répondre à son appel pour l’intérêt du pays. Je lui ai dit et je l’assume », a servi le maire au début de son discours où il fustigeait certains qui se plaisent à interpréter ses propos à leur guise.

Le nouveau ministre-conseiller de Macky Sall dit n’avoir changé son discours qui reste toujours autour de cette idée selon laquelle, il est plus que jamais déterminé à accompagner le chef de l’État pour réussir sa mission pour le Sénégal.

Revenant sur l’objet de sa nomination, Bamba Fall précise : « Ce n’est pas moi qui ai cherché à voir le président, c’est lui qui a fait appel à moi. Il faut que cela soit clair. D’ailleurs, c’est tout à fait normal que j’aille répondre, c’est la première institution du pays. Et je n’ai de compte à rendre à personne ». Toujours sur les circonstances de son audience avec le président, le maire Bamba Fall livre le fond de sa pensée : « Le président m’a félicité par rapport aux résultats que j’ai obtenus durant ces dernières élections locales. Il m’a fait savoir aussi que nous ne sommes pas des ennemis, plutôt des adversaires. Mais quand cela est terminé, je ne demeure pas plus méritant que toi dans notre cher Sénégal ».

D’ailleurs, selon le maire de la Médina, le président de la République Macky Sall lui a même témoigné sa reconnaissance et l’a remercié de ses propos, lors du concert récent organisé par la Rts et SD Consulting à l’honneur de la performance des Lions de la Téranga. Bamba Fall avait en effet, lancé un appel à l’unité dans la commune de la Médina en appelant Cheikh Ba et Seydou Guèye autour d’un travail commun pour la Médina.

Un entretien avec le président de la République qui aura duré quatre heures d’horloge pour parler des questions essentielles de la Médina et du Sénégal en général. « C’est le président qui m’a proposé de travailler avec lui et je l’ai accepté sans réfléchir parce que quand il s’agit de la nation, je suis prêt à tout », a encore rappelé le maire à l’endroit de « ses détracteurs », précisant dans la foulée qu’il n’a pas été question de Benno Bokk Yakaar ou de l’Apr…
« Le président est un républicain. Il m’a agréablement surpris parce que c’est un discours de rassembleur qu’il a tenu devant moi ».

À en croire le nouveau ministre-conseiller, son ancien leader de Taxawu Dakar, Khalifa Sall, de même que Bougane, ont été informés avant et après son audience avec le président Macky Sall : « Quand je partais pour le palais, j’ai informé Khalifa Sall et il m’a donné son avis, de même que Bougane quand j’ai eu l’honneur d’être nommé ministre-conseiller », se justifie encore le maire qui devra désormais faire face à cette vague de critiques qui a débuté depuis qu’il a annoncé cette nouvelle de rapprochement avec le président Macky Sall.

Avec Dakmédina.com

Leave A Reply

Your email address will not be published.