Informer juste notre devoir !!!

Variant Omicron : le témoignage d’un Français bloqué en Afrique du Sud

0 21

Les liaisons aériennes entre la France et sept pays de l’Afrique australe étaient suspendues à cause de la découverte du variant du Covid-19, appelé Omicron. Résultat : certains voyageurs se sont retrouvés sans moyen de rentrer chez eux. C’est le cas de Kévin, 27 ans, bloqué en Afrique du Sud depuis vendredi.

Il ne pensait pas rester aussi longtemps en Afrique du Sud. Alors qu’il devait rentrer en France vendredi dernier, Kévin, 27 ans, s’est retrouvé sans aucun moyen de rentrer chez lui, bloqué à cause du variant Omicron. Son premier vol est reporté, le deuxième annulé. Les vols avec l’Afrique australe reprendront samedi avec un « encadrement drastique », a annoncé le gouvernement mercredi. Il était temps pour ce jeune homme, qui a un vol prévu le 3 janvier vers Paris.

 

Le Français se dit sans nouvelles des autorités françaises

 

Depuis l’annonce de la découverte d’un nouveau variant du Covid-19, appelé Omicron, plusieurs pays dont la France avaient décidé vendredi de suspendre leurs vols en provenance d’Afrique australe. Parmi les pays concernés : le Botswana, l’Eswatini, le Lesotho, le Mozambique, la Namibie, le Zimbabwe et l’Afrique du Sud.

Mais depuis cinq jours, le scénario se répète. Alors qu’il pense pouvoir monter à bord d’un avion, direction la capitale française, son vol est reporté. « Ça se trouve, quand on va arriver au 3 janvier, ils vont encore reculer la date », craint-il. En attendant, Kévin dort à l’hôtel depuis cinq jours, à ses frais. « On est obligé de taper dans nos économies ou même de demander à notre famille de nous aider », témoigne-t-il. Depuis vendredi, il a dépensé entre 300 et 350 euros pour se loger.

 

Alors que la suspension des liaisons aériennes avec les pays d’Afrique australe devait prendre fin mardi soir, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a annoncé à l’issue du Conseil des ministres mercredi que ces vols seront rétablis dès samedi avec un « encadrement drastique ». « À compter de cette, un nouveau protocole renforcé s’appliquera pour les déplacements internationaux », a-t-il précisé.

Leave A Reply

Your email address will not be published.