Informer juste notre devoir !!!

SERIGNE ABDOU KHOUDOSS : UN HOMME DE DIEU EXCEPTIONNEL

0 7

Fils de Mame Thierno Birahim Mbacke « Ndamal Darou » et de Sokhna Maréme Balla Syll, Serigne Abdou Khoudoss Mbacké est né vers 1909 à Darou Manane dans le Baol. Le nom qu’il porte, lui a été donné par le Vénéré Cheikh Ahmadou Bamba, alors qu’il se trouvait en résidence surveillée à Thieyene dans le Djiolof après l’étape de la Mauritanie.

Serigne Abdou Khoudoss a très tôt mémorisé le Saint Coran auprès de son vénéré père Mame Thierno Birahim Mbacké, qui l’a ensuite amené à Diourbel chez Serigne Touba. Le Cheikh le garda quelques temps avant de le confier à Serigne Mohamed Lamine Gaye, pour son érudition.

Serigne Abdou Khoudoss Mbacke fut un être hors du commun, doté d’une intelligence très pointue ; ainsi il savait lire et écrire en arabe et en français et de façon très aisée.

Il était également très pieux, cultivé, ordonné et très organisé dans sa vie de tous les jours. En plus d’être d’une sérénité à tout épreuve, il était très posé, intelligent et sincère dans ses propos qu’il n’avançait jamais gratuitement. Il était aussi d’une humilité sans précédent honorant ainsi l’illustre éduction qu’il aura reçu des meilleures. Serigne Abdou Khoudoss était également d’une véridicité manifeste et il savait tenir son auditoire en haleine tout le long de ses discours.

Doté d’une mémoire infaillible, il se rappelait jusqu’aux moindres détails, de tous dates ou contenus de tous échanges avec ceux qui le visitaient.

Son domicile ne désemplissait pas et que cela soient les maures, les démunis, les nécessiteux, les indigents ou même les personnalités de l’État, tout le monde était traité avec les mêmes égards. D’ailleurs Serigne Abdou Khoudoss n’aimait pas être interrompu quand il échangeait avec un disciple quel que soit son rang social.

Il succéda au khalifat son frère, son ami et confident Serigne Modou Awa Balla, en 1982 et il aura beaucoup œuvré pour la modernisation de la ville de Darou Mouhty, le rayonnement du mouridisme et le développement de la citée dans tous ses compartiments.

Serigne Abdou Khoudoss disait à toute autorité venue le visiter, qu’elle soit administrative ou politique, qu’il n’avait aucune doléance à titre personnel, et que Darou Mouhty et ses populations étaient sa seule préoccupation. Ainsi, durant tout son magistère, il a tout mis en oeuvre pour que Darou Mouhty bénéficie de toutes les commodités attendues dans une citée moderne.

Que le Seigneur agrée son œuvre par la grâce de Cheikh Ahmadou Bamba.

Leave A Reply

Your email address will not be published.