google.com, pub-8963965987249346, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Informer juste notre devoir !!!

MONDE-SPORT-ASSURANCES / JOJ 2026 : le Sénégal « très avancé dans l’organisation » (coordonnateur)

0 30

Les autorités sénégalaises en charge de l’organisation des Jeux olympiques de la jeunesse (JOJ) que le Sénégal va abriter du 31 octobre au 13 novembre 2026, sont « très avancées » dans la préparation de cette compétition, assure le coordonnateur général de ces olympiades.

« Deux-mille vingt-six s’annonce très bien, je peux le dire, au plan de l’organisation et de la préparation », a déclaré Ibrahima Wade, en marge de la journée olympique célébrée samedi à Thiès.

« Les dates des Jeux ont été finalement fixées du 31 octobre au 13 novembre 2026, ce qui fait 14 jours de sport, d’art et de culture », a-t-il dit.

Wade est revenu sur différents aspects de l’organisation, relativement aux infrastructures, au programme sportif, au calendrier, au site d’hébergement des athlètes, le village olympique en l’occurrence. Il a aussi évoqué la restauration, la sécurité et le transport, avant d’ajouter : « Sur ces questions-là, nous sommes très en avance, pour ne pas dire nous sommes à jour sur le calendrier que nous avons fixé avec le Comité international olympique ».

Selon Ibrahima Wade, l’organisation des JOJ 2026 a élaboré « une feuille de route claire », conduite « comme il faut, en anticipant » autant que possible sur certaines dimensions. Le village olympique par exemple est prêt, selon lui

« Nous sommes même en train de travailler sur une phase d’extension, comme le plan de transport et de mobilité à travers le TER (Train express régional) et le BRT (Bus Rapid Transit), qui sont prêts, mais que nous allons prolonger jusqu’à l’Aéroport international Blaise Diagne de Diass », a-t-il dit.

À en croire le coordonnateur général des JOJ 2026, l’organisation est « en discussion régulière » avec les fédérations internationales concernant le programme sportif, avec le Comité international olympique (CIO) pour s’assurer du respect des exigences de chacune des 35 disciplines prévues.

« Il reste ce qui doit être fait avec les fédérations nationales et internationales, les coaches, les techniciens, pour être à jour », a résumé Ibrahima Wade, notant qu’il a été retenu de faire régulièrement le tour du Sénégal pour aller à la rencontre de la jeunesse, des écoles de formation professionnelle et de tous les acteurs du sport.

Leave A Reply

Your email address will not be published.