Informer juste notre devoir !!!

Législatives: Si l’opposition parviendrait à faire bloc?

0 11

A un peu plus de deux mois des élections législatives qui seront âprement disputées, les stratégies et les plans sont en train d’être déroulés par les formations politiques que par les candidats individuels. Toutefois, les formations politiques réunies autour des coalitions seront plus en vue compte tenu de la forme d’élections. Ces coalitions de l’opposition comme du pouvoir font face à de sérieux défis pour la 14ème législature du Sénégal.
« Si l’opposition participe aux élections en ordre uni, c’est-à-dire, un assemblage des suffrages de WALU SENEGAL et de YÉWI ASKAN WI, la coalition du pouvoir (BBY) qui avait 69 sièges sur la liste majoritaire verra le nombre de ses députés réduits à 46 », analyse le Staticien Alphonse Démba Thiakane avec la Rfm.
Pour lui, « BENO BOKK YAKAAR va perdre 23 sièges, si jamais les deux grands pôles de l’opposition feraient bloc ensemble » le 31 juillet 2022.
Le staticien confirme que dans ce cas, la coalition dirigée par Macky Sall « n’aura pas la majorité » à l’assemblée nationale. Le nombre actuel de députés de la coalition présidentielle va alors passer de 93 à 70. Un cumul qui sera en dessous de la majorité absolue, théorise Alphonse Démba Thiakane. « Même si BBY gagne tous les 15 sièges de la diaspora, il va se retrouver sans majorité », martèle-t-il.
En ce moment, poursuit le staticien, YÉWI ASKAN WI « va se retrouver avec 85 sièges ». Pour lui, il faudrait dans cette situation que BBY gagne « toute la diaspora » pour pouvoir espérer garder la majorité.
Toujours dans le cas de figure d’une opposition unie lors des prochaines législatives, « YÉWI va passer à 30 sièges sur la liste majoritaire ». Aussi la coalition des camarades de Ousamane Sonko va glaner « 15 sièges sur la liste proportionnelle et va se retrouver, selon le staticien, avec 45 députés ». Cependant, poursuit Alphonse Demba Thiakane, WALU, la coalition dirigée par le PDS, va faire « un important » bond en avant en passant de « 7 à 23 sièges ».
En réalité, fait savoir le staticien, « l’union de l’opposition va surtout profiter à WALU », car note-t-il, « tous les départements qu’il n’aurait pas gagné, vont être départagés avec YÉWI ».
En résumé, le scénario qui permettrait à l’opposition d’aller ensemble aux législatives prochaines, va éventuellement attribuer 45 députés à YÉWI et 23 à WALU. De probables résultats qui feront que les deux forces vives de l’opposition se retrouveraient avec 68 députés face aux 70 de la coalition actuellement majoritaire « en attendant les résultats de la diaspora ».
Un cas de figure qui permettrait aux deux blocs (opposition et pouvoir) d’être à coudes à coudes afin d’espérer une cohabitation dont le Sénégal n’a jusqu’ici pas connu.

Leave A Reply

Your email address will not be published.