google.com, pub-8963965987249346, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Informer juste notre devoir !!!

Le khalife de Thiénéba appelle les Sénégalais à cultiver la paix

0 12

Le khalife du foyer religieux musulman de Thiénaba, Serigne Assane Seck, a appelé, jeudi, à Thiès, les Sénégalais à cultiver la paix et à bannir la violence qui ne saurait être une solution aux problèmes du pays.

“Unissez-vous et mettez vos cœurs et vos esprits au service de tout ce qui pourra construire le pays. Pour notre part, nous avons plus de 80 ans, nous ne sommes plus concernés, nous allons bientôt rejoindre le Prophète Mouhamed (PSL) au Paradis, pour vous laisser avec votre Sénégal”, a dit Serigne Assane Seck.

 

Il sortait d’un entretien avec le maire de Thiès, à qui il était venu rendre une “visite privée” à l’hôtel de ville de la cité du rail.

 

“Engagez-vous dans tout ce qui contribue à pacifier le pays, et abstenez-vous de tout ce qui conduit à la violence”, a dit le religieux depuis son véhicule, s’adressant surtout à la jeunesse sénégalaise, peu avant son retour, en compagnie d’une délégation allégée.

 

“Nous, les personnes âgées, nous sommes déjà partis, c’est vous les jeunes qui allez rester et ce qui est dans le pays vous appartient. Si vous le détruisez, ce sera à vos dépens et si vous le préservez, ce sera à votre profit”, a poursuivi l’octogénaire, en langue wolof.

 

Il a invité les Sénégalais à se donner la main et à “ne pas chercher la violence”, qui  “ne règle rien”. “Seule la paix vous sera bénéfique”, a-t-il insisté.

 

“Nous prions que Dieu bénisse (le Sénégal) entre vos mains et vous soutienne”, a lancé le patriarche de Thiénaba, dans un contexte où le pays traverse une crise politique avec des soubresauts répétitifs depuis 2021.

Babacar Diop, le maire de Thiès, a dit adhérer à l’appel à la paix de celui qu’il a présenté comme son “père” et son “guide spirituel”. “C’est un message que nous devons tous décoder et (nous devons) aujourd’hui travailler pour la paix”, a poursuivi l’édile, candidat à la présidentielle, recalé aux parrainages.

 

 

“Ce que je souhaite, c’est la paix, la stabilité, de vivre dans un Etat de droit, c’est aussi le respect de la Constitution de notre pays, a dit Diop. C’est là où se trouve notre sécurité. Il y va de notre intérêt à tous, y compris celui du président de la République”.

 

L’édile de Thiès s’est dit “honoré” de recevoir  le khalife de Thiénaba et de bénéficier de ses prières, de ses conseils et recommandations. Il a, selon lui, prié pour le conseil municipal et les populations de Thiès.

Leave A Reply

Your email address will not be published.