Informer juste notre devoir !!!

La plume est à vous : Radioscopie d’une défaillance généralisée. ( Babou Bamba )

0 23
Le décès de Astou, dans des circonstances atroces est juste l’arbre qui cache la forêt de plusieurs pratiques identiques dans toute la hiérarchie de l’administration sénégalaise: Le manque d’humanisme.
Aujourd’hui c’est le personnel de la santé qui est au banc des accusés, mais quand est-il de l’agent judiciaire qui pour un rien, te gronde, te crie dessus et essaie de t »humilier ?
Que dire de l’autre, qui pour te montrer qu’il est le chef, déploie toute son arrogance pour se donner de l’importance?
C’est dire que, la notion de serviabilité, de renoncement de soi au profit du service des autres, en un mot, L’EMPATHIE, n’est pas senegalaise, du moins dans une certaine mesure.
Les problèmes crypto-personnels sont transposés dans le milieu professionnel et pour preuve, personne n’ose aller demander un service public, là où il ne s’entende pas avec le directeur de la structure ou le personnel.
Et devant, cet état de fait, que peut bien faire l’Etat?
Que peut bien faire l’état, sur une tierce personne qui ignore sa responsabilité et ne différencie pas, le professionnalisme et ses humeurs personnelles.
C’est l’homo-senegalensis qui est entrain de glisser dangereusement vers une inhumanité. Donc, c’est une affaire de comportement.
Certes, la responsabilité de l’Etat ne peut guère être écartée, car il doit assurer un plateau médical acceptable, de la même manière le corps médical aussin’est pas en reste, car il leur revient d’évaluer les pratiques professionelles si elles répondent aux normes standards.
La santé humaine est une affaire trop sérieuse pour ne pas être laissée entre des mains inexpertes, c’est de la pratique sur des êtres humains et non sur des cobayes.
Babou Bamba
Leave A Reply

Your email address will not be published.