google.com, pub-8963965987249346, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Informer juste notre devoir !!!

Conseil présidentiel de l’investissement : l’APIX procède aux derniers réglages

0 2

Un atelier de restitution des travaux de groupe tenus en vue de l’organisation du prochain conseil présidentiel de l’investissement (CPI) a eu lieu jeudi à Dakar, sous la présidence d’Abdoulaye Baldé, le directeur général de l’APIX, l’agence gouvernementale chargée des investissements et des grands travaux de l’État, a constaté l’APS.

L’atelier s’est déroulée plus d’un an et demi après que le chef de l’État a demandé au ministre de l’Économie, du Plan et de la Coopération de relancer le CPI avec l’aide de l’APIX, qui en assure le secrétariat permanent.

Cette rencontre annuelle dédiée aux investissements ne s’est pas tenue depuis 2017.

Les préparatifs du conseil présidentiel de l’investissement prévu en janvier prochain à Dakar ont démarré en juillet dernier par l’organisation d’un atelier au cours duquel quatre groupes de travail avaient été constitués et dédiés à la régulation et à la concurrence, à la mobilité et à l’attractivité des territoires, à la place financière de Dakar et à la transformation digitale de l’économie sénégalaise.

Le directeur général de l’APIX s’est réjoui des résultats des groupes de travail. ‘’Je félicite tous ceux qui, depuis six mois, n’ont ménagé aucun effort pour nous permettre d’arriver à cette étape importante des préparatifs du CPI’’, a dit Abdoulaye Baldé.

Le groupe de travail chargé de la régulation et de la concurrence a pour mission de procéder à ‘’une analyse profonde du cadre […] institutionnel’’ de l’investissement au Sénégal, de ‘’passer au peigne fin les outils et les procédures’’.

Ses membres ont proposé ‘’des réformes innovantes qui […] aideront notre économie et notre secteur privé à être beaucoup plus dynamiques’’, a rapporté son président, le professeur Abdoulaye Sakho, de la faculté des sciences juridiques de l’université Cheikh-Anta-Diop de Dakar.

 

‘’Un dispositif de pilotage des réformes’’

 

‘’La réflexion et les recommandations ont permis de faire la valorisation du label Sénégal et du label territorial, qui offrent des opportunités liées notamment […] à la traçabilité des produits des entreprises’’, a dit Alla Sène Guèye, le président de la commission chargée du volet mobilité et attractivité des territoires.

Le groupe chargé de mener la réflexion sur la place financière de Dakar a étudié ‘’les atouts et les opportunités qui s’offrent au Sénégal pour faire de sa capitale une place financière’’ d’envergure, a assuré son président, Patrick Brochet.

Les membres du groupe dédié à la transformation digitale de l’économie sénégalaise ont réfléchi aux ‘’réformes et programmes’’ en vue de l’‘’accélération de la transformation digitale de notre économie’’, selon Antoine Ngom, son président.

Ils ont proposé ‘’un dispositif de pilotage des réformes’’, a dit M. Ngom.

Il espère, avec ses collaborateurs, pouvoir aider à ‘’améliorer l’attractivité et les investissements, de même que la compétitivité des entreprises dans le domaine du numérique’’, à l’issue du prochain conseil présidentiel de l’investissement.

 

‘’Mettre en évidence les caractéristiques, les atouts et les opportunités’’

 

Le gouvernement a élaboré en 2016 la stratégie Sénégal numérique 2025, dont l’objectif est de mener 28 réformes et de dérouler 69 projets en vue de la création de 140.000 emplois directs et indirects, a rappelé Antoine Ngom.

Avec la stratégie Sénégal numérique, le numérique devrait représenter 10 % du produit intérieur brut du pays dans quelques années, selon le groupe de travail dirigé par Antoine Ngom.

En parlant du groupe chargé de la mobilité et de l’attractivité des territoires, Abdoulaye Baldé estime que ‘’ses réflexions et ses recommandations contribueront sans aucun doute à valoriser le label territorial en offrant d’importantes opportunités liées au marketing territorial et à la traçabilité des produits des entreprises’’.

Il a évoqué, concernant la place financière de Dakar, ‘’la volonté du chef de l’État de transformer fondamentalement notre économie et d’intégrer notre capitale parmi les sept principales places financières africaines listées dans le Global Financial Centres Index, aux côtés de villes telles que Casablanca, Cape Town, Johannesburg, Port-Louis, Kigali, Nairobi et Lagos’’.

Le groupe chargé de ce thème a pour but de ‘’mettre en évidence les caractéristiques, les atouts et les opportunités permettant au Sénégal de positionner sa capitale comme une place financière de référence’’, a précisé M. Baldé.

‘’Il est évident que cet atelier de restitution des travaux des groupes représente une étape cruciale dans l’organisation du conseil présidentiel de l’investissement’’, a souligné le directeur général de l’APIX.

 

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.