google.com, pub-8963965987249346, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Informer juste notre devoir !!!

Thiès : plaintes croisées entre le maire de Thiès-est et le président de l’UNR

0 5

Le maire de Thiès-est, Ousmane Diagne, et le président de l’Union pour une nouvelle République (UNR), un parti proche du pouvoir, ont annoncé lundi chacun de son côté avoir déposé plainte contre l’autre, suite aux violentes manifestations qui ont éclaté à Thiès comme dans plusieurs localités du pays, pour protester contre le report de l’élection présidentielle.

 

Dans la matinée, Ousmane Diagne, par ailleurs responsable local de la coalition Diomaye président (opposition), a indiqué avoir déposé le même jour une plainte contre Mamadou Lamine Massaly, pour “tentative de meurtre” sur de jeunes manifestants, entre autres infractions.

 

“Je viens de déposer au niveau du secrétariat de Monsieur le procureur de la République près le tribunal de grande instance de Thiès une plainte enregistrée sous le numéro 1171 du 12 février 2024 contre le sieur Mamadou Lamine Massaly”, a dit Ousmane Diagne à la presse.

 

Il a dit avoir visé les infractions de “tentative de meurtre de jeunes manifestants, violence et voie de fait, mise en danger de la vie d’autrui, port illégal d’arme à feu, trouble à l’ordre public”.

 

 

Selon lui, Mamadou Lamine Massaly qui “n’en était pas à son coup d’essai”, a été vu brandissant une arme devant les jeunes manifestants, vendredi dernier, “sous le prétexte de maintenir l’ordre public”.

Il affirme que M. Massaly avait été vu en mars 2021, à bord d’un pick-up de couleur blanche, accompagné de nervis, pour arrêter de jeunes manifestants qu’il violentait.

 

L’édile a dit avoir déposé cette plainte “en tant que maire, en tant que père de famille et en tant qu’oncle”, afin que les autorités “prennent leurs responsabilités, avant que l’irréparable ne se produise”.

Il évoque le contexte politique national, en rappelant que ”depuis mars 2021, une soixantaine de jeunes Sénégalais sont morts sous des balles lors de manifestations, et à ce jour, aucune personne n’a été tenue responsable de ces crimes, aucune procédure judiciaire n’a été enclenchée pour rechercher et arrêter les auteurs”.

 

En réaction à ces accusations, Mamadou Lamine Massaly a rejeté, lors d’un point de presse, les accusations portées contre lui, disant que “personne ne [l’a] vu tirer”.

Il assimile la plainte du maire de Thiès-est à une tentative visant à ternir son image.

 

Il a aussi indiqué avoir aussi déposé sa plainte, enregistrée sous le numéro 1150, contre l’édile, qu’il accuse d’être derrière des jeunes qui sont venus brûler des pneus jusque devant chez lui.

Selon lui, sa permanence, sise aux HLM Route de Dakar, était par le passé la cible de jets de cocktails Molotov.

 

Massaly a invoqué son droit à l’autodéfense, en tant que chef de parti et père de famille, en appelant par la même occasion les jeunes à ne pas participer à ces manifestations.

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.