google.com, pub-8963965987249346, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Informer juste notre devoir !!!

SENEGLA-ENERGIE-MANFIESTATIONS / Manifestations de début juin : les pertes pour les stations-services estimées à plus de trois milliards

0 17

Le président du groupement des pétroliers professionnels, Mohamed Chaabouni, a regretté, mardi à Dakar, les actes de saccage et de pillage des stations-services notés lors des manifestations de 1er, 2 et 3 juin derniers, occasionnant, selon lui, des pertes estimées à près de trois milliards de francs CFA .

‘’On a vécu cette situation en mars 2021, nous avions recensé  les pertes à 3, 5 milliards FCA que personne n’a remboursées, ni les assurances ni l’Etat. On a dû prendre ça en charge en forme de pertes. Cette année encore, les pertes peuvent avoisiner le même montant”, a-t-il déclaré lors d’un point de presse du Conseil national du patronat, estimant que ”certaines sociétés pourront surmonter cette crise mais d’autres petites sociétés sénégalaises notamment les PME ne pourront pas réparer ces pertes’’.

Concernant le bilan, Mohamed Chaabouni, par ailleurs directeur général Vivo Energie Sénégal, affirme qu’il est toujours en cours mais les premières estimations montrent que des centaines stations-services ont été touchées.

‘’Au Sénégal, il y a plusieurs  distributeurs de carburant, une soixantaine environ. La plupart d’entre elles ont été touchées par les manifestations. Total a été touchée avec 27 stations-services, Shell avec 17, et même Petrosen, la société nationale au Sénégal, a été impactée. Ce qui est vraiment dommage”, a-t-il indiqué.

Il a ajouté : ”Certaines stations ont été complétement bullées,  certaines dévalisées, et les boutiques volées. En Plus, les régions ont été également touchées notamment à Saint-Louis, Mbour et même à Touba. A Dakar, c’est toute la capitale y compris la banlieue qui a été touchée”.

Le président du groupement des pétroliers professionnels appelle ainsi à support de l’Etat du Sénégal en débloquant une partie de la dette qu’il doit aux pétroliers à titre de remboursement pour pouvoir réparer les stations.

‘’Donc, nous appelons à support de l’Etat car au-delà nous vivons une situation de dette à assez importante. Nous sommes à 146 milliards CFA au titre des dettes commerciales pour les importations de carburant et comme cela a été fait en mars 2021, l’Etat nous avait supporté en débloquant une partie de cette dette pour pouvoir réparer les stations. Nous appelons aussi à un soutien rapide pour nous débloquer même une partie de cette dette à titre de remboursement pour pouvoir réparer les stations’’, a-t-il-lancé

Leave A Reply

Your email address will not be published.