google.com, pub-8963965987249346, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Informer juste notre devoir !!!

SENEGAL-TRANSPORT-SYNDICAT / Le Suttaaas compte déposer un préavis de grève en début juillet (communiqué)

0 12

Le syndicat unique des travailleurs du transport aérien et des activités annexes du Sénégal (Suttaaas) des travailleurs de l’aéroport international Blaise Diagne (AIBD), décide de déposer un préavis de grève au début du mois de juillet prochain, annonce un communiqué reçu mardi à l’APS.

‘’Nous vous annonçons notre volonté commune d’un appel à la grève de 48 heures des travailleurs de AIBD assistance service (2AS) conformément aux articles L 273 du code du travail et L 25 de la constitution sénégalaise. Cette mobilisation prendra la forme d’un arrêt du travail à compter du 07 juillet 2023 pour 48 heures’’, précise la même source.

Cette décision concerne l’ensemble des salariés de l’entreprise et a pour cause la dégradation des conditions de travail, la préservation des droits des travailleurs, le non-respect des points de conciliation établis par l’inspecteur du travail et de la sécurité sociale de Thiès à travers un procès-verbal de conciliation partiel du 20/12/2022,  souligne le texte.

Il s’agit aussi, ‘’du non-respect du décret 2009-1412 du 23 décembre 2009 portant respectivement sur la protection du personnel intérimaire (temporaire) qui sont affectés à des travaux permanents, le reclassement des travailleurs engagés sur des travaux relevant d’une catégorie supérieure, l’octroi d’un local délégué équipé conformément au code du travail’’.

En outre, ajoute-on  ‘’le manque de volonté manifeste sur les points de non-conciliation ; le non-respect du protocole de conciliation de décembre 2021 en ces articles L4 et L5 portant sur l’effectivité du paiement de la seconde tranche du complément de transport, de la revalorisation des salaires et de la prime de logement’’.

Non sans oublier le point portant sur l’’a mise en place d’un statut pour les cadres et l’harmonisation des avantages pour tous les responsables, le non-respect des articles L135 et L138 du code du travail pour les agents administratifs qui font 45h par semaine imposées par la direction sans paiement de majoration’’.

Par ailleurs ‘’nous insistons sur le règlement de ces points aussi importants que les autres. La mise en place de l’actionnariat salarié conformément aux conclusions du comité de transfert de 2016. La mise en place de l’indemnité de sécurité aérienne (ISA)’’.

Parmi ces points de revendication, le texte ajoute ‘’la mise en place d’une prime de polyvalence pour rémunérer le staff aux qualifications multiples d’un montant de 75 000 FCFA.

Le sous-effectif criard, la surcharge de travail occasionnant des maladies professionnelles ; un capital humain démotivé et mal formé; un matériel de servitude insuffisant avec des anomalies qui constituent des risques permanents pour la sécurité du personnel et des aéronefs’’.

A cet effet, le syndicat se dit  ‘’conscient de la nouvelle orientation stratégique que devrait aborder notre secteur, plus particulièrement le handling avec la société d’assistance (2AS), pour répondre aux exigences d’un Hub aérien sous régional piloté par la tutelle’’.

‘’Nous avons décidé à travers une démarche participative et de manière inclusive, en tant qu’acteur principal, d’apporter notre pierre à l’édifice afin d’aborder sereinement cette stratégie de changement. Au regard des informations qui coulent de source au sein de 2AS, tout porte à croire que les préoccupations et ou priorités ne sont pas les mêmes aux yeux des travailleurs que nous sommes’’.

‘’Comment dans un contexte de transition où la commission paritaire (partenaires sociaux et tutelle) qui aurait dû voir le jour depuis longtemps pour se réunir et se pencher sur nos préoccupations, laisse la place à la distribution de +bonus+ à des privilégiés de la direction à deux mois du rachat. Aucune visibilité sur les intérimaires en fin de contrat’’ déplore le collège des délégués, dans une déclaration.

Il relève également ‘’un manque de garantie sur le retour des intérimaires arrêtés durant la période covid en plus d’une pléiade de stagiaires sans aucun respect des dispositions légales, de visibilité sur les intérimaires en fin de contrat’’.

‘’Au regard de ce qui précède le collège des délégués en parfaite entente avec le SUTTAAAS va introduire un préavis de grève qui prendra effet en début de Juillet, en espérant des mesures diligentes afin d’éviter des remous sociaux dont notre pays devra se faire l’économie’’, espère le syndicat.

Leave A Reply

Your email address will not be published.