google.com, pub-8963965987249346, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Informer juste notre devoir !!!

SENEGAL-AGRICULTURE-TECHNOLOGIE / Un projet veut améliorer la politique nutritionnelle et la résilience grâce au numérique

0 11

Des chercheurs, des décideurs, des représentants d’organisations paysannes et divers acteurs ont pris part mardi, dans les locaux de l’Institut sénégalais de recherche agricole (ISRA), à Dakar, aux travaux de lancement officiel du projet « DERPIn » (Innovations en matière de politique nutritionnelle et de résilience grâce au numérique), a constaté l’APS.

« C’est un projet innovant parce que la digitalisation des processus de production quels qu’ils soient est une exigence aujourd’hui. Donc, l’utilisation de l’intelligence artificielle et sa pertinence ne se justifie plus. On est aujourd’hui conscient de la nécessité de mettre l’intelligence artificielle au service de l’agriculture », a déclaré Astou Diao Camara, directrice du Bureau d’analyses macro-économiques de l’ISRA (BAM-ISRA).

Elle intervenait à l’ouverture de l’atelier de lancement du projet DERPIn. La rencontre est organisée dans le but de définir avec les acteurs un plan de travail pour la durée du projet et des activités à mener.

« Ce projet est innovant dans le sens où il cherche à mettre à profit l’intelligence artificielle à tous les acteurs dans leur planification et à optimiser leur prise de décision à travers des outils modernes « , a expliqué Mme Camara.

Ousseynou Kâ, chargé des questions climatiques au Conseil national de concertation et de coopération des ruraux (CNCR), a pour sa part, magnifié l’idée de ce projet qui selon lui, « vient à son heure dans un contexte de changement climatique où le producteur a perdu certains repères notamment les signes annonciateurs de l’approche de l’hivernage ».

« Le paysan a aujourd’hui besoin de s’adapter aux mutations liées aux changements climatiques pour continuer à produire et à contribuer à la chaîne alimentaire. Il faut surtout sensibiliser les acteurs sur ces mutations », a-t-il préconisé.

Le projet DERPIn a été élaboré dans le but d’appuyer les planificateurs gouvernementaux,  opérateurs du secteur privé, les petits exploitants et leurs organisations dans l’élaboration de politiques et de programmes adaptés et sensibles au genre. Le projet vise aussi à exercer un impact sur la transformation des systèmes alimentaires et l’amélioration de la résilience face aux chocs.

Il est coordonné conjointement par ISRA-BAME, et le CNCR. Il a été élaboré avec l’appui financier de la coopération allemande (GIZ), sous la supervision d’Akademiya2063.

Leave A Reply

Your email address will not be published.