Informer juste notre devoir !!!

PÊCHE INN : UN CHANGEMENT DE COMPORTEMENT PRÉCONISÉ POUR UNE AMÉLIORATION DE LA GOUVERNANCE DES PÊCHERIES

0 8
La coordonnatrice du projet ‘’gouvernance des pêches au Sénégal’’ (GPS), Dr Khady Sané Diouf, a préconisé lundi à Dakar un changement de comportement des acteurs en vue d’une meilleure gouvernance des pêcheries.
S’exprimant lors d’une rencontre avec la presse, elle a expliqué que cette démarche s’inscrit entre dans le cadre de la mise en oeuvre du partenariat régional pour la conservation de la zone côtière et marine (PRCM), engagée de concert avec les partenaires, pour des solutions durables face à la pêche illicite et illégale (pêche INN).
‘’Nous allons rendre la surveillance participative beaucoup plus effective et aider les brigades de surveillance à pouvoir documenter la pêche INN via des solutions technologiques que nos partenaires sont en train de développer’’, a-t-elle indiqué lors de cette rencontre axée autour du thème ‘’Renforçons la gouvernance des pêches’’.
A ce propos, elle a indiqué que le PRCM va accompagner ce processus à travers un plaidoyer, et contribuer au renforcement des capacités des acteurs de manière à contribuer à l’effort du Sénégal, dans la lutte contre la pêche INN.
Selon elle, ‘’la gestion durable des ressources halieutiques demande de disposer de données scientifiques. Cela nécessite un renforcement de capacités des chercheurs, des acteurs afin qu’ils puissent produire leurs propres données’’.
‘’Les connaissances locales doivent être infirmées ou confirmées. En tous les cas, il faut les valoriser dans ce processus de prise de décision. Cela peut aider à changer de comportement à tous les niveaux et ainsi booster la bonne gouvernance des pêcheries’’, a souligné Dr Khady Sané Diouf.
Elle a rappelé que l’une des initiatives du PRCM consiste à contribuer au renforcement des capacités à tous les niveaux, de façon à promouvoir la bonne gouvernance.
Elle a ajouté qu’il s’agit de faire en sorte que les différentes parties prenantes soient en mesure de contribuer à l’effort déjà consenti par les pays dans le cadre de la lutte contre la pêche INN.
‘’Cela permet au Sénégal de jouer son rôle dans l’application de l’accord sur les mesures de l’état du port’’, a ajouté Dr Khady Sané Diouf.
Elle a assuré que le projet va aider le Sénégal à mettre en œuvre des dispositions du Code de la pêche.
Elle recommande d’’’améliorer la gouvernance, la transparence’’ et de ‘’prendre des décisions appropriés en vue d’atténuer les menaces’’. Elle estime que ‘’cela passe par un changement de comportement durale des pêcheries au Sénégal, à travers un renforcement de capacités des acteurs’’.
La coordonnatrice du projet ‘’gouvernance des pêches au Sénégal’’ dit miser sur un renforcement des capacités juridiques et institutionnelles pour une mise en oeuvre du dialogue politique.
‘’Même si le pays a depuis déployé des efforts considérables en se dotant d’une nouvelle loi, d’un plan d’actions national pour la lutte contre la pêche illicite non déclarée non réglementée (INN), validé en 2015, et de ressources opérationnelles, les activités liées à cette pêche demeurent endémiques’’, a-t-elle déploré.
Leave A Reply

Your email address will not be published.