Informer juste notre devoir !!!

Nomination au cabinet du maire de Dakar: la polémique s’enfile

0 6

Jusqu’où va nous mener le débat sur la nomination de Guy Maruis Sagna et du Capitaine Touré au cabinet du maire de la ville de Dakar ?

Après une première sortie du président de la république suivie d’une réplique du maire de Dakar, les bords politiques commencent à s’agiter. La passe d’armes semble prendre une autre tournure.
Juste après la conférence de presse de Barthlémy Dias qui s’est tenue hier dans l’après-midi, le camp du pouvoir a contre attaqué.

La réponse du pouvoir est venue du groupe des élus de la coalition Benno Bokk Yakaar, qui a, lui aussi fait face à la presse. Sur le présidium, il y avait Abdoulaye Diouf Sarr, candidat malheureux du pouvoir qui était en lice pour la mairie de Dakar lors des dernières élections municipales. Ont pris part à ses côtés, Bamba Fall maire de la commune de Médina et actuel ministre conseiller du président de la république et Ibrahima Fall, président du groupe des élus de BBY de la ville de Dakar.

Ce dernier rappelle que « les collectivités locales sont des démembrements de l’état qui sont soumises aux lois et règlements en vigueur du pays ». A cet effet, il évoque le « décret 2020-30 du 8 janvier 2020 fixant les organigrammes types des collectivités locales ». Selon Ibrahima Fall, ces organigrammes « ne prévoient pas des postes de conseillers techniques dans le cabinet du maire ».

Le groupe des élus de la coalition présidentielle note que « Barthlémy Dias en tant que maire n’ignore pas cette disposition ». Ibrahima Fall révèle que « le ministre des collectivités locales a adressé au maire de Dakar depuis le 18 février, une lettre circulaire qui l’invite à appliquer ledit décret ».

Qu’est qui motive Barthlémy Dias ? Qu’est-ce qui le pousse à ne pas appliquer la lois, s’interroge Ibraghith Fall. Ce dernier appelle l’état à « prendre ses responsabilités ».

Leave A Reply

Your email address will not be published.