Informer juste notre devoir !!!

Le gouvernement et les syndicats ne parlent pas le même langage

0 21

Apparemment les syndicats d’enseignement et l’état du Sénégal sont dans une posture de dialogue de sourds.

Au moment où les enseignants soutiennent mordicus que la correction du système de rémunération des agents de l’état et le statut des administrateurs scolaires sont les principaux points qui entravent la matérialisation du protocole d’accord signé avec le gouvernement en 2018, la présidente du haut conseil du dialogue sociale affirme le contraire.

Pour Innonce Ntap, « ces deux points devaient faire l’objet d’étude ». Poursuivant dans sa logique, elle fait savoir que les revendications du SAEMS et du CUSEMS « portent sur de nouveaux points ».

Mme Ndiaye affirme que « ces deux points sont certes « mentionnés » dans le protocole d’accord mais ne sont nullement des engagements pris par l’état du Sénégal ».

Mme la présidente du haut conseil du dialogue social rappelle que l’institution qu’elle dirige est signataire de l’accord en question. En sa qualité de signataire, elle atteste que « l’état s’était engagé à examiner les deux points ».

Il y avait aussi selon elle, « des préalables sur l’étude pour la rémunération et sur le corps des administrateurs scolaires ».

Un document de référence sur la question est disponible dira Mme Ndiaye. Elle insiste même et laisse entendre que « ces deux points ne devaient pas faire l’objet de discussions au cours du monitoring ».

Avec capvertinfo.sn

Leave A Reply

Your email address will not be published.