google.com, pub-8963965987249346, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Informer juste notre devoir !!!

La réalité du pouvoir plombe-t-elle la volonté de faire baisser certains prix de denrées de première nécessité?

0 26

Le président de la république avait donné instruction aux services de l’état de lui soumettre un plan d’urgence pouvant aboutir à la baisse de certains produits de première nécessité au plus tard ce 15 mai.

Cette volonté des nouvelles autorités pourra-t-elle aboutir à la baisse souhaitée ?

En tout cas le premier ministre a laissé entendre ce que tout le monde connaissait déjà, c’est la situation déficitaire de notre économie. Celle-ci ne confère pas assez de « marge de manœuvres pour faire baisser les prix », estime Ousmane Sonko qui présidait hier un Conseil interministériel consacré à la préparation de la Tabaski 2024.

Le chef du gouvernement, pour étayer ses propos, donne l’exemple de la viande de mouton qui a connu une forte augmentation entre 2014 et 2023 avec statistiques de l’ANSD à l’appui. « Une hausse de 1 556 francs CFA y est notée » fait savoir le premier ministre. Selon Ousmane Sonko, ce constat qui n’a de justification que la rareté, interpelle tous les acteurs.

La loi du marché qui s’appuie naturellement sur une demande supérieure à l’offre doit être vaincue par « le potentiel agro-pastoral du pays qui est immense ». Pour le Premier ministre, la situation actuelle est la résultante de manque de vision politique sur ces questions.

Pour inverser la tendance, il promet « dans les semaines et mois à venir » des actions qui feront intervenir un changement réel et profond qui ne pourra intervenir qu’avec la compréhension de tous les acteurs.

 

Abdoulaye Diagne

Leave A Reply

Your email address will not be published.