Informer juste notre devoir !!!

La plume est à vous : Quand la méchanceté utilise le mensonge pour s’exprimer. ( Babou Bamba )

0 48
Il est incontestablement vrai, que l’actualité la plus commentée ces derniers mois, reste l’affaire Sonko-Adji Sarr.

 

 

Mars 2021 – Mars 2022, voilà, un an que la justice des mortels, peine à élucider les véritables raisons qui ont provoqué la perte de 14 vies humaines, des blessures profondes, des dégâts matériels, des pertes d’emploi et autres conséquences d’ordre économique et morale…
Pendant ce temps, la justice divine fait son petit bonhomme de chemin en mettant à nu, lentement, progressivement et sûrement, les dessous d’une machination orchestrée par des apprentis comploteurs.
Qu’il était difficile à un certain moment de convaincre les plus sceptiques que cette affaire n’était rien d’autre qu’un tissu de mensonge déroulé de bout en bout?
La sagesse Wolof nous apprend que : <<Addina, tirbinaal lë, su yaggé rek, atté>>. Au regard des derniers développements, l’on se rend compte de plus en plus que les masques commencent à tomber.
La vérité est telle une lueur matinale, au fure et à mesure, qu’on tend vers l’aube, elle s’éclaircit davantage pour laisser apparaître une lumière vive et éclatante.
Quand bien même, l’on dispose de tous les moyens ainsi que de toutes les forces dans ses propres rangs, afin de maintenir cette vérité en toile de fond ou de la noyer, elle finira toujours par émerger au grand jour, car QUELQU’UN QUE DIEU A BÉNI, PERSONNE NE PEUT LE MAUDIRE.
Même les plus grands obstacles deviendront des tremplins sur lesquels, il marchera vers le triomphe.
Au regard des évènements et de tous ce qui ont suivi, il nous appartient d’en tirer des leçons de vie, sur le danger que constitue le mensonge.

 

Le <<MENTIR VRAI>> est devenu le sport favori d’une élite intellectuelle aux fins d’assoier une notoriété sur le marché de la conviction de même que, la tromperie volontaire du public, qui est le cheval de Troie dans le real politik, quitte à faire tomber son adversaire dans le cercle du <<TOUS POURRI>>.
Cette obsession a fini de faire perdre la raison et pousse le camp du pouvoir à deployer tous les moyens pour éliminer un adversaire devenu trop encombrant.
Le débat d’idées à cèdé le pas, au profit de la manipulation de l’opinion publique à travers une campagne de désinformation tristement entretenue par une certaine presse aux ordres.
L’on ne s’étonne pas de voir une cassure entre les citoyens sénégalais et l’élite politique, tant il est vrai que la démagogie dans le discours et l’art de la manipulation font le lit des faussaires intellectuels qui n’ont plus de scrupules à employer des arguments de mauvaise foi, à annoncer des contre-vérités afin d’emporter l’adhésion de l’opinion.
De la même manière, ils ne se gênent pas à torpiller, à instrumentaliser, voire ridiculiser certaines institutions dans le seul but d’assouvir leurs désirs malsains.
Babou Bamba
Leave A Reply

Your email address will not be published.