Informer juste notre devoir !!!

La plume est à vous : LE CANULAR DU « GRAND THÉÂTRE » WAHABISTE ! (Avocat Mouride Yi)

0 120
L’ambition climatérique des potentats salafistes Arabes de faire de TOUBA une bastion wahabiste, nonobstant du fait qu’elle relève de l’utopie, ne peut point nous laisser flegmatique. En réalité, le choix porté sur la ville sainte n’est pas gourde pour ne pas dire fortuit. Ainsi, une prépotence wahabiste réussie dans la métropole mouride, par ailleurs capitale mondiale du soufisme par excellence et par nature, serait l’occasion tant rêvée de péricliter l’isam confrérique à jamais.
En effet, le combat de Docteur Ahmad Lo et compagnie n’est ni conventuel ni idéologique, il s’agit d’un choix cauteleux typiquement opportuniste dont le socle est moins religieux que luciférien. Il se dégage alors clairement le truisme selon lequel, les sires de cette comminatoire secte de chaos et de bric-à-brac se sont engagés à un pacte de vilénie, prétendument au nom de la religion, mais indubitablement contre celle ci. Ce qui revient à dire que hormis la violence exubérante qui le soustend, la ladrerie caractérise le wahabisme sous toutes ses formes.
Bienvenu donc à l’appel acrimonieux régenté par le Dieu de l’argent et le prophète de la haine. Euhlane wa seuhlane ! Voilà que s’impose la lapalissade selon laquelle, ne peuvent être coryphées dans le salafisme que les traîtres qui ont bassement vendu leur dignité et leur âme à l’effet d’être les exécutants d’un déroulé programmatique à l’emporte-pièce pour un monde de terreur et de violence.
Évidemment, Ahmad Lo, Ibrahima Khalil Lo, Omar Sall et tous leurs autres congénères putrides sont dans une religion de Sponsoring adossée sur le conditionnement et le servomécanisme. Du coup, le danger est beaucoup plus palpable à travers le lavage de cerveau et l’endoctrinement bestial matérialisés à travers de pernicieuses notions exclusivistes en faveur de la répulsion et de l’animosité. Vous conviendrez donc avec nous qu’ils sont dans une rite qui claironne ostensiblement la piété et le « tawhid » alors que la souche de leur organisation est indissociable au cynisme et à l’agnosticisme.
En outre, ces baladins recrutés comme mercenaires par les olibrius arabes pour « wahabiser » et déstabiliser la ville de TOUBA se conçoit d’une autre manière sous l’angle de la frustration. Ces sbires coptés, en tant que petit fils de « Cheikh » ayant grandi et étudié avec des Mbacké-Mbacké, n’ont pas eu la descence de supporter la fulgurance et le statut inextricable des derniers cités vis à vis des disciples. La logique du pourquoi eux et non pas nous, prend ainsi le dessus, ce qui traduit expressément leur sentiment d’aversion et de méchanceté incommensurable, d’où cette acharnement et cette opiniâtreté invétérée.
Par ailleurs, il s’établit que le désidératas d’instaurer la nauséeuse et pestilentielle doctrine wahabiste est accessoire à un agenda caché ourdi depuis l’Arabie Saoudite sur un cap d’un démi siècle pour mener le mouridisme à sa décadence. Sur ce, des fonds spéciaux inestimables sont exclusivement consacrés pour appuyer les manœuvres et maquignonages allant dans le sens de débiliter et de démantibuler la confrérie de BAMBA. C’est ainsi que l’assaut est lancé à travers Ahmad Lo et ses prosélytes, quand bien même faudrait-il présicer qu’ils ne sont que la partie visible de l’iceberg puisqu’accotés par de félons descendants du Cheikh qui ont grotesquement choisi de vendre leur dignité au profit de l’opulence.
Cependant, la seule solution qui vaille, est de les excommunier de la ville sainte sans condition aucune. Il s’agit d’une secte extrêmement nocive créée dans la tartufferie et vivant dans la manipulation, le mensonge et la victimisation. Le fameux discours du nouveau marabout déclaré en l’occurrence Docteur Lo, dans son arlequinade au Grand Théâtre, est corroboratif de cet argumentaire.
Pour autant, cette bande de flibustiers conçue comme les parangons, ne sont pas moins dangereux que les prétendus petit-fils de SERIGNE TOUBA, tapis dans l’ombre et ramant à contre courant des intérêts du mouridisme. D’ailleurs ces douteux dignitaires de TOUBA qui se distinguent toujours par une vélocité à vitupérer et à sermonner l’infinitésimale débordement en notre sein, sont restés aphones sur cette affaire ayant pourtant brimbalé l’opinion publique. Hypocrisie quand tu nous tiens !
Alors que dire de ceux là, qui à chaque fois dans leurs discours de démarcation font jubiler les ennemis, allant même jusqu’à être perçus comme héros par « leurs partenaires » wahabistes et même du côté de la « gauche ». Ceux qui sont bien informés savent pourquoi ils ne parlent jamais de ce qui fait la fierté de la communauté, mais plutôt des détails qui ternissent son image ou du moins qui l’abâtardissent. Peut-être l’avenir nous édifiera, mais d’ici là ne cherchez surtout pas à découvrir la liste des 136 marabouts ayant pactisé.
En tout état de cause, le meilleur moyen de lever les équivoques sur une supposée accointance avec les wahabistes, c’est d’évoquer publiquement et fréquemment la singularité et la prééminence de CHEIKHOUL KHADIM. Or, tous ces marabouts hypocritement suspects ne discourissent jamais sur les écrits où le CHEIKH fait étalage de ses dons ou de sa dimension abconse, mais préfèrent à dessein nous tympaniser ceux qui ont caractère « fikh ».
Dieureudieufé SERIGNE TOUBA !!!
Avocat Mouride Yi !!!
N-B : Faut pas oublier de s’abonner à la page Avocat Mouride Yi.
Remarque : Merci de comprendre pour les fautes, si y en a. C’est sur insistance de certains que le texte est rédigé Sans relecture ni brouillon alors que je suis en pleine route.
Pour les nombreux messages sur mon absence, je réponds juste que c’est dû à un manque de temps.
Leave A Reply

Your email address will not be published.