Informer juste notre devoir !!!

LA CAMPAGNE POUR LES LOCALES ET LA CAN 2021 EN EXERGUE

0 9
Les quotidiens se sont surtout intéressés aux premiers meetings de campagne en vue des élections locales du 23 janvier ainsi qu’au début de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football au Cameroun.
Vox Populi et d’autres journaux signalent des violences préélectorales à la Médina, aux Parcelles Assainies et à Guédiawaye, dans la région de Dakar.
« La violence commence à s’installer, en ce début de campagne électorale », écrit Source A, faisant état de heurts entre les partisans du maire sortant de la Médina, Bamba Fall, et ceux de Cheikh Ahmed Tidiane Bâ, un candidat à sa succession.
L’info constate un « démarrage en trombe » de la campagne pour les élections départementales et municipales.
A Ziguinchor (sud), selon le même journal, le député Ousmane Sonko, candidat à la mairie de ladite ville, « réclame un bilan et un programme » à Abdoulaye Baldé, le maire sortant et candidat en lice. « Notre coalition (…) a démontré sa suprématie », répond M. Baldé.
« Les gros bras sèment la pagaille. La première journée de campagne a donné le ton d’une quinzaine sous le signe de la violence », lit-on dans Kritik’.
WalfQuotidien constate que « la campagne électorale commence très mal ». « Affrontements à la Médina et aux Parcelles Assainies, bataille de leadership à Ziguinchor, grand ralliement à Louga, mille et une dissidences à Kaffrine », écrit L’Observateur.
S’agissant des violences, le journal affirme que « les lutteurs [sont] les gros bras des politiques ».
« Le Sénégal est sous forte tension, avant même le début de la campagne pour les municipales », fait remarquer Le Quotidien.
Mais il espère que les violences vont s’estomper rapidement : « Nous préférons nous rassurer en pensant que ce pays a toujours su démentir les pronostics les plus sombres. »
Le Soleil estime que « la confrontation des idées et des projets serait le parfait adjuvant pour notre démocratie guettée par le virus de la violence ».
« A la classe politique de faire preuve de maturité pour préserver notre pays, ce précieux legs hérité d’anciens qui savaient donner de la consistance et de l’élégance à l’adversité politique », ajoute-t-il.
« Les Lions s’élancent’’, titre par ailleurs Le Soleil, concernant la CAN, dont la 33e édition se joue depuis dimanche, dans cinq villes du Cameroun.
Le sélectionneur du Sénégal, Aliou Cissé, promet d’aborder la compétition, ce lundi, contre le Zimbabwe, à Bafoussam, « avec sérénité et confiance », rapporte le même journal.
« Aliou Cissé au front avec une équipe diminuée », lit-on sur la une des Echos. Ce journal, comme tant d’autres, annoncent que plusieurs cas de Covid-19 ont été diagnostiqués chez les Lions du Sénégal.
Le capitaine, Kalidou Koulibaly, et le gardien Edouard Mendy font partie des joueurs sénégalais infectés par le coronavirus.
L’As réclame la victoire aux Lions du Sénégal, « pour mieux démarrer le tournoi ». « Nous sommes là pour gagner cette CAN », répond le sélectionneur des Lions Aliou Cissé.
« Aliou Cissé enfile le costume de favori », note L’Observateur. « Débuter une Coupe d’Afrique des nations par une victoire, c’est ce que souhaite tout joueur et tout entraîneur », avance le journal Le Quotidien.
Selon cette publication, c’est aussi « ce que le +Sénégal du foot + attend des Lions qui ouvrent leurs matchs de la poule B, aujourd’hui 13h (GMT) face au Zimbabwe à Bafoussam au Cameroun ».
« Rugissez d’entrée ! », lance Sud Quotidien aux Lions, Walfquotidien soulignant que l’équipe nationale du Sénégal est attendue « pour marquer les esprits ».
Leave A Reply

Your email address will not be published.