Informer juste notre devoir !!!

Jean-Marie François Biagui: « Le MFDC n’a pris part, ni de près ni de loin, à la manifestation organisée le 8 juin 2022»

0 17

Le procureur de la République, Amady Diouf, a annoncé , mercredi , face à la presse avoir requis le mandat de dépôt contre Ousmane Kabiline Diatta, membre du MFDC arrêté à Dakar.

A Dakar, poursuit le Procureur, Ousmane Kabiline Diatta voulait profiter de toute opportunité pour s’adonner à des opérations de pillage et de destruction lors la manifestation du 08 juin 2022.
Une sortie qui a fait réagir, Jean-Marie François Biagui, ancien secrétaire général du Mfdc.

Dans un communiqué, Jean Marie François Biagui, apporte des précisions sur les allégations du maître des poursuites. « Nous voulons réaffirmer, en toute responsabilité, et avec gravité, que le MFDC n’a pris part, ni de près ni de loin, à la manifestation organisée le 8 juin 2022 à Dakar par une partie de l’opposition sénégalaise. Pas plus, d’ailleurs, qu’il ne s’était impliqué formellement dans le « mortal kombat » de Ousmane Sonko en mars 2021 », a-t-il fait savoir.

Le Président du Parti Social-Fédéraliste (Psf), rejette ainsi toute implication du Mfdc sur les dernières manifestations politiques qui ont émaillé le pays. « D’aucuns voudraient-ils que le MFDC eût attendu 40 ans pour voir naître en politique son sauveur, Ousmane Sonko, et pour ensuite être enrôlé par celui-ci dans son « mortal kombat ». L’on ne saurait trouver meilleure insulte à l’intelligence et à la communauté des combattants de la Liberté dont nous sommes », a-t-il regretté.

Il voit derrière ces accusations qu’il juge non fondées, une tentative de diabolisation du Mfdc qui, d’après lui, ne saurait prospérer.  « Heureusement  quoi qu’il en soit,  pour le MFDC, et pour nous autres qui œuvrons sans relâche, quotidiennement, à la promotion du processus de paix en Casamance, en vue d’une solution définitive au Problème éminemment politique et institutionnel de la Casamance », indique -t-il.

Il ajoute : «heureusement, donc, pour le MFDC et pour autres, que les chefs de guerre Salif Sadio, César Atoute Badiate, Ibrahima Compasse Diatta et Paul Aloukassine Bassène sont devenus plus que jamais matures et responsables. De sorte qu’ils entendent rester sereins face aux bruits et autres rumeurs de Dakar ».

Leave A Reply

Your email address will not be published.