google.com, pub-8963965987249346, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Informer juste notre devoir !!!

Fin du marathon judiciaire pour les militants de Pastef Canada inculpés lors d’une manifestation à l’Ambassade du Sénégal à Ottawa au Canada

0 3
Les faits se sont produits le 1 aout 2023 à l’Ambassade du Sénégal à Ottawa au plus fort moment de la répression des manifestants pacifiques au Sénégal et de l’emprisonnement de leur leader Ousmane Sonko par le régime du président Macky Sall. Des patriotes sénégalais du Canada, excédés par la barbarie de l’ancien régime, avaient décidé d’exprimer leur ras le bol aux autorités consulaires de manière tonitruante. Très vite, les images de la manifestation avaient fait le tour du monde.
Dans de courts extraits sur les réseaux sociaux, l’on voit des hommes et des femmes scander à tue-tête Libérez Sonko ! Macky Sall dictateur ! Macky Sall assassin ! L’on peut apercevoir aussi des murs tagués Libérez Sonko, des traces de jets d’œufs un peu partout et surtout des représentants consulaires enfarinés. Les images sont spectaculaires et produisent rapidement un effet d’électrochoc pour d’autres Sénégalais de la diaspora, mais aussi des Sénégalais restés au pays.
Au départ de l’enquête de la Police d’Ottawa, ils étaient 15 personnes recherchées, leurs photos ont été placardées dans les sites web de la police nationale avec en vue d’inciter d’autres personnes à la dénonciation. C’est ainsi que plusieurs sites d’informations en ligne au Sénégal et ailleurs dans le monde ont repris l’information et l’ont parfois amplifiée à dessein ; causant de facto un stress conséquent aux familles des personnes recherchées. Tout un tohu-bohu destiné certainement à apeurer les récidivistes et à décourager toute nouvelle action patriotique dans la diaspora.
Le procureur canadien en charge du dossier avait poursuivi les accusés pour quatre chefs d’accusation, notamment des faits de saccage de l’ambassade ayant entrainé des dégâts d’une valeur supérieure à 5000$, des troubles à la paix et la tranquillité sur un lieu de travail privé, des voies de fait sur un individu et le fait d’avoir pris le contrôle de l’ambassade par force sans y être invité.
Après un long et rude marathon judiciaire, la dernière audience s’est tenue le 23 avril au palais de justice d’Ottawa. Malgré toutes les craintes exprimées par la communauté sénégalaise du Canada sur de possibles sévères punitions, un seul chef d’accusation a été retenu par le juge ; celui de trouble à la paix; les autres ont été retirés par manque de pertinence et faute de preuves.
Nos trois vaillants patriotes, qui étaient à la barre ce jour, se sont vu infliger une peine minimaliste d’heures de travaux communautaires ; le jugement reconnaissant de fait la noblesse de la cause défendue.
C’est le lieu de rendre un vibrant hommage à ces vaillants patriotes qui se sont soulevés contre la barbarie d’un régime agonisant et ont consenti d’énormes sacrifices pour le triomphe du patriotisme au Sénégal ainsi qu’à leurs familles qui ont enduré patiemment les inconvénients d’une longue procédure judiciaire.
C’est aussi l’occasion de saluer la solidarité extraordinaire de Pastef Canada durant cette épreuve. Les patriotes du Canada se sont levés comme un seul homme aux côtés de leurs camarades combattants de la liberté. Ils n’ont pas lésiné sur les moyens pour leur offrir une excellente défense en commettant des avocats, à l’instar de Me Mbaye Diène qui a été particulièrement sur tous les fronts, pendant tout le processus judiciaire du dossier, avec une mgrande générosité et une efficacité remarquable.
Leave A Reply

Your email address will not be published.