google.com, pub-8963965987249346, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Informer juste notre devoir !!!

Dr Massamba Gueye décline ses  »rêves » pour l’école sénégalaise

0 14

Dr Massamba Gueye, enseignant-chercheur et directeur de la Maison de l’oralité et du patrimoine, a décliné son ambition pour l’école sénégalaise, une institution pour laquelle il nourrit un certain nombre de rêves.

 

‘’Je rêve dans dix ans d’avoir parmi vous des gens capables, à la tribune des Nations Unies, de tenir la parole et de défendre la position du Sénégal », a dit Dr Gueye.

Il introduisait jeudi, à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis, une communication lors du lancement du Programme ‘’Jammi Sanar » à l’initiative du Groupe d’étude et de recherche sur les sociétés et le genre (GESTES).

 »Je rêve d’une université dans laquelle les livres sont plus nombreux que les machettes dans les chambres », a ajouté le conférencier.

Il a également dit son rêve de voir des recteurs et des vices-recteurs entretenir des relations de convivialité avec les représentants de l’Amicale des étudiants pour pouvoir ‘’chaque mois autour d’un thé , discuter avec eux  de ce qu’ils veulent ».

Dans ses ‘’rêves pour l’université sénégalaise », il a cité un espace  »où les étudiants parlent leur langue maternelle sans faute pour pouvoir parler la langue étrangère sans faute. »

Dénonçant la violence entretenue par les clivages politiques, il a dit  »rêver de cette université  et où celui avec qui je partage la classe est plus importante que celui avec qui je partage un parti politique. »

Dr Gueye qui se définit comme  »un pur produit de l’école publique sénégalaise » indique que  »de Daara Al qouran (ecole coranique)  jusqu’au doctorat » il n’a jamais appris dans aucune autre université au monde. ‘’Il n’y a aujourd’hui aucune université au monde où je n’enseigne pas », a t -il dit.

Vantant les mérites de l’école publique où sont inscrit ses enfants, il a lancé à l’endroit du public composé pour l’essentiel d’étudiants : ‘’vous ne pouvez pas et vous ne devez pas détruire l’espace scolaire. »

Pour lui,  »l’espace scolaire doit être un espace agréable, un espace  de dialogue ».

Coordonnatrice du GESTES et présidente de la cellule genre de l’UGB Fatou Diop Sall dit à la presse que le programme ‘’Jammi Sanar » vise à ‘’cultiver la paix dans les universités sénégalaises ».

Leave A Reply

Your email address will not be published.