Informer juste notre devoir !!!

Dakar – locales 2022 : Un mort à Malika

0 11

Un drame est survenu durant le scrutin, à Malika. En effet, un vieux a trouvé la mort lors d’échauffourées opposant des militants de Benno Bokk Yakaar et ceux de la coalition Gokh Yu Bess. C’est un militant de la coalition au pouvoir qui a voulu avec une pompe asperger de gaz asphyxiant son vis-à-vis de Gokh yu bess. Toutefois, indique-t-il, le gaz a atteint un vieux qui était juste derrière. Fortement touché, ce dernier s’est écroulé avant d’être évacué. Il mourra quelques minutes plus tard. Une enquête est annoncée.

Un candidat fauche mortellement un enfant de 6 ans

Un autre drame a eu lieu, ce dimanche, à Taiba Ndiaye. Un enfant de 6 ans a été mortellement fauché par le véhicule du maire sortant, Alé Lo, candidat à sa propre succession. M. Lo précise que l’enfant était sous la voiture et son chauffeur, qui ne l’avait pas vu, l’a heurté, en manœuvrant. Il est mort sur le coup. Il a présenté ses condoléances à la famille du défunt.

Idy hué lors de son vote

C’est visiblement le désamour entre la population de Thiès et l’ex-maire de la ville jadis adulé, Idrissa Seck. Venu s’acquitter de son devoir civique dans la capitale du Rail, le président du Conseil économique, social et environnemental (Cese) a été copieusement hué par des jeunes. Ces derniers lui reprochent son ralliement à la mouvance présidentielle. Décidément, l’ancien opposant radical de Macky Sall paie cher sa transhumance.

Mansour Faye conspué

Le maire sortant Saint-Louis a passé un sale quart lors du scrutin de ce dimanche 23 janvier, notamment dans son propre centre de vote. Le maire de Saint-Louis a été carrément hué par les populations quand il est venu accomplir son devoir. Il a été traité comme un indésirable dans son propre bureau de vote. Les « Na dem, na déma déma dème » (qu’il s’en aille, qu’il s’en aille) ont fortement retenti.

Accusée de fraude électorale, Zahra dément

Après avoir rempli son devoir de citoyen au niveau du centre social de liberté 3, la candidate de la coalition Bby de Sicap Liberté Zahra Iyane Thiam s’est prononcée sur l’affaire de fraude au niveau des fichiers et de transferts d’électeurs dont elle a été l’accusée. « Nous sommes tous Sénégalais et seul le peuple devra sortir vainqueur de ces échéances », a-t-elle martelé. Par ailleurs, la candidate de Benno Bokk yaakaar se défend et considère que ces derniers sont des sans arguments ou bien tout simplement, ils ont peur d’échouer. Elle a également rappelé que le chef de l’État, Macky Sall a toujours été victime de ces genres d’accusations. D’après Zahra Iyane Thiam, depuis le début de la campagne, elle et son équipe ont été victimes de violence. Une affaire qu’elle compte poursuivre en justice pour démasquer les vrais malfaiteurs.

Pape Gorgui Ndong hué, sa sécurité use de pompes à gaz

Le maire sortant de la commune de Pikine Ouest, Pape Gorgui Ndong, a été hué par un groupe de personnes à l’école Tijani de la localité. Le maire, qui a voté à l’école 2, était de passage dans ce centre de vote pour s’enquérir de la situation. Des empoignades ont été notées et la sécurité du maire sortant a usé de pompes à gaz pour disperser la foule et se frayer un chemin.

Des briques servent de tables pour les listes

Après avoir annoncé un énorme budget pour l’organisation du scrutin législatif, l’Etat avait joué au radin en rechignant à mettre les moyens. Ainsi dans beaucoup de localités, notamment Touba, des briques ont été utilisées pour servir de table-bancs. Les indignations de 2017 étant tombées dans l’oreille sourde du régime, la même chose est répétée pour le scrutin de ce dimanche 23 janvier 2022. Cette fois, ce n’est pas à Touba ou une localité à l’intérieur du pays mais à Grand Yoff au Foyer des jeunes qui sert de centre vote. Les organisateurs du scrutin ne se sont pas fatigués. Ce sont de vieilles briques qu’ils ont ramassées et installées dans certains bureaux de vote.

Guédiawaye : 2 partisans d’Ahmed Aïdara touchés par « balle »

Des blessés ont été enregistrés du côté des partisans d’Ahmed Aidara, tête de liste de la coalition Yewwi Askan Wi, suite aux affrontements avec les militants de Lat Diop, candidat de Benno Bokk Yaakar à la mairie de Golf Sud. A l’école Ndiarka Diagne où Lat Diop a voté ce matin, des heurts y ont été notés. Ahmed Aidara, après avoir effectué son droit citoyen à Guédiawaye, s’est rendu à Golf sud pour s’enquérir de la situation. Devant le portail du centre, il a été stoppé net par les forces de l’ordre qui lui ont signifié que toutes les personnes qui l’accompagnaient ne pouvaient accéder au sein dudit centre. Seules 3 ou 6 personnes pouvaient l’accompagner à l’intérieur. Chose que le candidat a catégoriquement refusé. S’en est suivi des affrontements avec les forces de sécurité qui ont jeté des grenades lacrymogènes pour disperser la foule. Par la suite, les partisans de Lat Diop munis de gourdins et d’armes blanches se sont attaqués aux domiciles des militants d’Ahmed Ahmed Aidara. Deux (02) blessés ont été enregistrés du côté des militants de ce dernier. Ils auraient reçu des « balles blanches » « tirées par les partisans de Lat Diop ». L’un des blessés a été touché à la tête. Ils ont été évacués à l’hôpital.

Affrontements à Ziguinchor

A Ziguinchor, les scrutins ont été perturbés par des affrontements entre des militants de la coalition Yewwi Askan wi de Ousmane Sonko et de ceux de l’Union des centristes du Sénégal du maire sortant, Abdoulaye Baldé. Les échauffourées ont éclaté au centre de vote de l’école Moussa-Barry situé dans le populeux quartier de Boucotte. Il a fallu l’intervention de la police avec des grenades lacrymogènes pour disperser la foule. Des renforts de GMI ont été appelés pour contenir les manifestations et mieux sécuriser le vote. Ces violences ont entraîné une suspension momentanée des opérations de vote.

Le mystique

Le mystique s’est invité lors du vote aux Parcelles Assainies. Go Faye, l’un des adversaires du maire sortant, Moussa Sy, a effectué son devoir citoyen au bureau 8. A son arrivée au centre de vote de l’école 8, un de ses gardes a déversé une bouteille d’eau de 10 litres aux portails et dans la cour, sous le regard des forces de l’ordre. Il a défié Moussa Sy et déclaré qu’il le battrait ce soir.
Des bulletins de BBY-Dakar dans un bureau de vote à Pikine

Yaw est dans tous ses états, au centre de l’école Touba Diacksao à Pikine-Est, selon le correspondant sur place de Libération online. En effet, des bulletins de Bby, pour la ville de Dakar, ont été découverts au bureau de vote numéro 8 à place de ceux de la liste dirigée par Abdoulaye Thimbo, maire sortant de Pikine.

Accusée de fraude électorale, Zahra dément

Après avoir rempli son devoir de citoyen au niveau du centre social de liberté 3, la candidate de la coalition BBy de Sicap Liberté zahra Iyane Thiam s’est prononcée sur l’affaire de fraude au niveau des fichiers et de transferts d’électeurs dont elle a été l’accusée. « Nous sommes tous Sénégalais et seul le peuple devra sortir vainqueur de ces échéances », a-t-elle martelé. Par ailleurs, la candidate de Benno Bokk yaakaar se défend et considère que ces derniers sont des sans arguments ou bien tout simplement ils ont peur d’échouer. Elle a également rappelée que le chef de l’État Macky Sall a toujours été victime de ces genres d’accusation. D’après Zahra Iyane Thiam, depuis le début de la campagne, elle et son équipe ont été victimes de violence causée par ses adversaires politiques. Une affaire qu’elle compte poursuivre en justice pour démasquer les vrais malfaiteurs.

Leave A Reply

Your email address will not be published.