Informer juste notre devoir !!!

COMMUNIQUE INITIATIVE DES DONGO DAARA POUR LA SAUVEGARDE ET CONSOLIDATION DE L’ECOLE CORANIQUE AU SÉNÉGAL (IDSCES)

0 14

Le 02 février passé, des événements qui se sont déroulés à la mosquée de Amitié Baobab Karack vers la tombée du crépuscule ont ameuté le pays.

En effet à l’heure où les attentions étaient portées sur le duel Sénégal vs Burkina Fasso, une dame, du haut de son immeuble a pu apercevoir deux hommes ( un fou prédateur sexuel de 35 ans et un mineur de 16ans ) en train de s’éclater en pleins ébats sexuels sur la terrasse de ladite mosquée!

Le lendemain une bonne partie de la presse et des gens du sens commun (pour ne pas dire une meute), ont relayé l’information selon laquelle le plus âgé des mis en accusés est un Maître coranique et que l’autre était son Élève! Depuis lors,

L’INITIATIVE DES DONGO DAARA POUR LA SAUVEGARDE ET CONSOLIDATION DE L’ECOLE CORANIQUE AU SÉNÉGA a pris à bras le corps la chose et activé tous ses réseaux pour être édifiée sur cette information qui s’est révélée d’après nos enquêtes auprès des résidents de Karack et dirigeants de la mosquée, mensongère et dénigrante à l’egard de cette noble corporation de l’enseignement coranique.

Qu’en est-il réellement ?

L’homme en question est un déficient mental. Il est fils du gardien de la mosquée qui depuis 1982, vit avec sa famille pour mieux veiller sur la mosquée, dans un petit appartement qui est un demembrement de la mosquée et non une partie intégrante d’après l’Imam.

Il a eu à effectuer quelques rares fois l’appel à la prière en l’absence du collège des muezzins dont on précise qu’il n’est pas membre. Sa non jouissance de toutes ses facultés mentales qui est momentanée l’amène souvent à insulter ou tabasser son père biologique, et lui a même fait tenter de violer la femme de son propre grand frère.

Sa fréquentation à la mosquée n’a d’autres soubassements que la longue habitation de ses parents dans ledit appartement où il est né. Il n’est n’a jamais été un maître coranique.

Le mineur en question n’est pas un élève dans une école coranique de la mosquée. Le déficient susmentionné l’aurait amadoué par ses propres techniques pour l’amener à faire cette abomination. Ni l’un ni l’autre, n’a de rapports interactifs directs qui le lient au saint lieu.

Devant cette précipitation tentant de diaboliser et de dénigrer le corps de l’enseignement coranique dont des groupes de presse tels que #yerim_post , ont entamé depuis belle lurette et continuent sans scrupules, nous (IDSCES) condamnons fermement cette attitude irresponsable en marge de l’éthique et de la déontologie journalistiques et qui nuit à leur corporation dont un des principes fondamentaux est de vérifier avant de relayer l’information.

Nous appelons ces groupes de presse à avoir plus de rigueur, de sérieux dans leur travail; à la tenue et à la retenue. Nous les appelons de vive voix à rectifier cette erreur grotesque dans leurs différents canaux de diffusion afin de rétablir l’honorabilité des #Maitres_coraniques ainsi dévoyée.

Sur ce, nous appelons également les associations des maîtres coraniques à plus de réactivité dans des cas d’espèce pour pouvoir faire face à cette promptitude qu’affichent la presse dans de pareilles situations pour souiller l’honorabilité de leur corporation.

 

Cellule Communication de L Initiative DES_DONGO DAARA Pour La SAUVEGARDE_ET CONSOLIDATION_DEL ECOLE_CORANIQUE AU SÉNÉGAL (IDSCES)

 

Contact:
Téléphone : +221765805337
Mail: IDSCES04@gmail.com

Fait à Dakar , le vendredi 04 février 2022

Leave A Reply

Your email address will not be published.