Informer juste notre devoir !!!

Burkina: les dépenses publiques sous les feux de la rampe

0 10

Les audits de l’administration publique Burkinabé annoncés par le chef de l’état, le lieutenant-colonel Paul Henry Damiba vont bientôt devoir commencer. Pour la première vague, il est annoncé la mobilisation de 120 auditeurs.

Une première étape qui cible le plus haut sommet de l’état. Il s’agite de la Présidence de la république, la Primature, l’Assemblée nationale et 6 départements ministériels dont ceux des infrastructures, des mines et carrières, des finances, de la défense et de la sécurité.

Pour le contrôleur général d’état, « les travaux liés à la préparation pour les opérations de l’audit des ministères de la défense et de la sécurité sont achevés ».

Avec les équipes, il est envisagé de démarrer le travail sur le terrain. Pour le moment, les questions des marchés publics, des missions et celles des dépenses telles que les carburants sont identifiés.

Pour Philipe Nion, contrôleur général du trésor, d’autres domaines pouvant faire l’objet d’audit ont été identifiés au niveau de l’armée.

Il précise que cet audit n’est pas « une chasse aux sorcières » comme on en voit dans certains pays africains. Cependant, le fait infractionnel sera relevé et documenté, avertit-il, afin qu’il puisse faire l’objet « d’enquêtes préliminaires » pour le procureur qui, au regard de la réglementation est obligé de donner une suite.

Avec Capvertinfos.sn

Leave A Reply

Your email address will not be published.