google.com, pub-8963965987249346, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Informer juste notre devoir !!!

AMS : 114 MAIRES DÉMISSIONNENT DE L’ASSOCIATION

0 2

Ces élus locaux d’une trentaine de départements du Sénégal ont mis en place un collectif pour mieux défendre leurs communes. Ils ont rendu public leur organisation au cours d’un point de presse dimanche à Kaolack (centre).

Expliquant leur départ de l’Ams, ces élus ont dénoncé la non-prise en charge de leurs préoccupations par les structures faîtières existantes.

 

Le collectif des maires pour la défense des intérêts des communes, mis en place le 5 décembre dernier, a annoncé la couleur dimanche à Kaolack. L’organisation qui revendique déjà 114 adhérents issus de 30 départements du Sénégal, ne semble plus se reconnaître au sein de l’Association des maires du Sénégal (Ams) et ses démembrements locaux.

 

Mbaye Tine (photo), maire de la commune de Taif, a listé lors d’un point de presse, un certains nombre de griefs vis-à-vis de certains engagements souscrits par le Président de la République lors de la dernière journée de la décentralisation.

 

«La mise en place du Pacasen rural, la contribution économique locale, le retard dans dans la mise en place des fonds de concours, les indemnités de transport avec l’achat de véhicules de fonction des maires, la mise à disposition de passe ports diplomatiques, et la prolongation au 31 décembre du regroupement du délai clôturant les engagements », a-t-il souligné devant une dizaine d’élites membres du regroupement.

Selon Libération qui donne l’information dans sa parution, ces maires exigent aussi le paiement à temps des agents du Fera recrutés dans les communes. Ils souhaitent par ailleurs une meilleure équité dans l’intervention des programmes et des agences publics appuyant les collectivités territoriales à l’instar du Pudc, du Fera de l’Adm…

 

Cette nouvelle organisation d’élus locaux consacre une dissension de plus au sein de l’Ams déjà amputé de certains édiles de l’opposition avec la création du Réseau des maires du Sénégal (Rms) au lendemain des locales de juin 2021.

Leave A Reply

Your email address will not be published.