Informer juste notre devoir !!!

35 ans après la mort de Thomas Sankara, les choses semblent accélérer.

0 7

« Complicité d’attentat à la sûreté de l’état », c’est le chef d’accusation retenu contre l’ancien chef d’état du Burkina Faso, Blaise Compaoré et ses co-accusés dans l’assassinat de Thomas Sankara.

Les réquisitions du parquet militaire ont pris fin ce mardi à Ouagadougou. Blaise Compaoré qui vit actuellement en Côte d’Ivoire a été jugé par contumace. Le parquet a requis une peine de 30 ans à son encontre.

La même peine a aussi été prononcée contre un  autre accusé, en l’occurrence, Yacinth Kafando, membre du Commando qui a « tué » Thomas Sankara. Aussi, le Général Gilbert Diéndéré, l’ancien chef d’état major particulier de Blaise Compaoré et Jean Pierre Palme ancien Commandant de la gendarmerie nationale n’ont pas échappé à la justice.

Ils écopent respectivement de 20 ans de prison ferme et 11 ans avec sursis. La prononciation de ces réquisitions ont « déçu » les parties civiles qui s’attendaient à des peines plus lourdes.

Mariame Sankara veuve de Thomas Sankara pense que « beaucoup d’éléments montre la culpabilité de Jean Pierre Palme ». Elle s’est dit aussi « surprise » de l’acquittement de l’un des accusés du nom de Thibau Ouedraogo.

A noter que la cours a accordé un délai de trois semaines aux avocats de la défense pour se préparer. Le procès reprend le 1er mars prochain.

Avec capvertinfo.sn

Leave A Reply

Your email address will not be published.