google.com, pub-8963965987249346, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Informer juste notre devoir !!!

Une supposée affaire de mal gouvernance au parfum d’abus de biens sociaux secoue SUNU Assurances

0 166

Quatorze mois après le rappel à Dieu de Pathé Dione, le groupe Sunu vit une grosse affaire qui va, à coup sûr, entacher sa réputation.

En effet, rapporte Sénégo, « une affaire d’abus de biens sociaux mêlant une partie de la famille et certains hauts dirigeants du Groupe Sunu du défunt Papa Pathe Dione secoue la structure ».

Le média rapporte qu’un « vent de suspicion souffle sur SUNU, la société de banque/assurance qui a récemment racheté la BICIS Sénégal ».

De quoi s’agit-il très exactement ?

 

« Des allégations accablantes de mal gouvernance et d’abus de biens sociaux émergent » nous rapporte le média. Cette affaire « secouent les fondements de la
Société et suscitent des inquiétudes quant à sa gestion interne ».

 

Une dette personnelle du défunt fondateur Papa Pathé Dione serait à l’origine de cette affaire au relent « d’abus sociaux »

 

Dans sa parution du jour, Sénégo rapporte également que : « d’après des sources proches du dossier, des fonds d’une des sociétés du groupe SUNU ont servi à éteindre une échéance d’une dette personnelle du défunt fondateur Pathé Dione au niveau de la banque BCI qui se trouve au Sénégal ».

La même source fait même le rapprochement entre « des allégations qui soulèvent des questions sérieuses quant à la transparence et à l’intégrité de la gestion au sein de la Société ».

Y aurait-il des actions en cours pour faire la lumière sur cette affaire ?

 

Oui, à en croire une « source » qui révèle que « des autorités compétentes ont déjà été saisies de cette affaire et certaines actions sont attendues pour faire toute la lumière sur ces allégations troublantes ».
La parution laisse croire « dans l’attente de résultats concrets, la réputation et la crédibilité de SUNU pourrait gravement être compromises, mettant en péril sa position sur le marché financier et son engagement envers la transparence et l’intégrité ».

Cette situation aux conséquences désobligeantes remettrait-elle en cause la progression du groupe SUNU qui est considéré comme l’une des fiertés africaines et présent dans 14 pays du continent avec une vaingtaine de filiales et sociétés affiliées ? Les prochains développements nous édifieront

Leave A Reply

Your email address will not be published.