google.com, pub-8963965987249346, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Informer juste notre devoir !!!

SENEGAL-PRESSE-REVUE / Le compromis au différend foncier à Ngor et la politique au menu

0 7

Les journaux parvenus jeudi à l’Agence de presse sénégalaise reviennent sur le compromis auquel l’Etat et les dignitaires et représentants des populations de Ngor, un quartier de Dakar, sont parvenus au sujet d’un différend foncier, tout en n’occultant pas l’actualité politique.

L’Etat sénégalais a décidé d’affecter à la mairie de Ngor la moitié du site devant abriter une brigade de gendarmerie et objet, depuis quelques semaines, d’un litige avec les populations, a appris l’APS de source proche de la présidence de la République.

Cette décision a été prise à la suite d’une audience accordée, tard dans la soirée de mardi, par le chef de l’Etat, Macky Sall, à une délégation de dignitaires de Ngor, conduite par le maire de la ville, Maguèye Guèye.

Cette rencontre est intervenue quelques heures après l’annonce de la mort d’une personne dans des affrontements entre des gendarmes et les populations qui s’opposent à la construction d’une brigade de gendarmerie dans cet ancien village lébou en lieu et place d’un lycée.

‘’Une moitié du terrain (plus de 6000 m2) objet de litige est attribué à la mairie’’, l’Etat s’engageant à y ‘’construire un lycée’’, indique la même source.

Elle signale en outre que l’Etat a décidé d’affecter le stade de Ngor à la commune, soulignant que la délégation est satisfaite des mesures annoncées par le président Macky Sall.

‘’Macky Sall désamorce la bombe !’’, écrit à sa Une Li Quotidien qui évoque la décision prise par le chef de l’Etat d’attribuer ‘’la moitié du terrain objet de litige à la mairie de Ngor’’.

‘’La délégation à cette table est satisfaite des mesures annoncées par le président de la République, le maire rejette toute tentative de récupération de cette affaire’’, souligne le journal.

Le sujet intéresse également Le Soleil qui affiche en Une : ‘’La solution du chef de l’Etat’’.

‘’Trois-mille mètres carrés pour chacun des parties entre les populations de Ngor et la gendarmerie. C’est la solution du président de la République pour calmer les tensions nées du conflit foncier de Ngor, à la suite d’une audience avec les dignitaires lébous mardi 9 mai 2023. Le maire de la commune, Maguèye Ndiaye, s’est dit très satisfait’’, rapporte le journal.

Relatant les échauffourées quasi quotidiennes opposant des jeunes de Ngor à des forces de l’ordre, Bès Bi le Jour ironise : ‘’Il pleure sur Ngor’’, autour de 6387 mètres carrés de problèmes.

Dans sa tentative d’apaisement, ‘’l’Etat a pris un flot de mesures et d’accords que les jeunes de Ngor ont rejeté’’, écrit le journal.

D’autres quotidiens ont préféré centrer leur attention sur l’étalage sur la place publique du différend opposant le leader du parti Pastef, Ousmane Sonko, au maire de Dakar, Barthelemy Dias au sujet de la main tendue du chef de l’Etat à l’opposition.

‘’Barth répond à Sonko : poings de répit’’, relève à sa Une le Quotidien. ‘’Les manipulations, la pensée unique, les mensonges … c’est terminé ! YAW n’est pas un mouvement de soutien à un homme’’, soutient dans les colonnes du journal Barthélémy Dias.

‘’Les deux piliers de Yaw semblent acter leur séparation à l’aune du prochain dialogue avec Barth comme dynamiteur, le prochain rassemblement prévu le 19 mai risque d’être le vrai révélateur des tensions’’, relève le journal EnQuête.

Cette situation de crise au sein de YAW inquiète au point que le journal se demande si le dernier trait d’union des leaders de Yewwi, en l’occurrence, le F-24, la force vive de plusieurs acteurs mobilisés contre un troisième mandat de l’actuel président de la République peut sauver cette coalition.

‘’Le F-24 peut-il relancer la dynamique de YAW ?’’, s’interroge le journal.

‘’Yewwi askan wi : le début de la fin’’, titre DirectNews, en s’appuyant sur plusieurs prémices de cette rupture au sein de la coalition de l’opposition.

‘’Le pacte de non-agression entre Ousmane Sonko et Barthélémy Dias, lieutenant de Khalifa Sall, est rompu. Le dialogue lancé par Macky Sall semble être la principale pomme de discorde …’’, souligne la publication en Une.

Les quotidiens spécialisés en sports ont de leur côté salué la qualification des Lionceaux pour les demi-finales de la Coupe d’Afrique des nations U17 et la Coupe du monde de la catégorie à la faveur de leur victoire aux dépens de l’Afrique du Sud (5-0).

Les lionceaux ont en effet battu l’Afrique du Sud en quart de finale de la Can U17 sur le score sans appel de 5-0.

‘’Les Lionceaux en demies et au mondial’’, titre en Une le journal Record, tandis que Stades s’exclame : ‘’Le carré d’as et le mondial !’’.

Leave A Reply

Your email address will not be published.