google.com, pub-8963965987249346, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Informer juste notre devoir !!!

SENEGAL-ECONOMIE / Manifestations : des centaines de milliards perdus, selon le CNP

0 33

Le Conseil national du patronat (CNP), par la voix de son président, a déploré la perte de centaine de milliards de francs Cfa dans de nombreux secteurs lors des manifestations qui ont éclaté après la condamnation de l’opposant Ousmane Sonko.

”Des entreprises du secteur privés du pétrole et du gaz, de la grande distribution, des télécommunications et du numérique ont été brûlés et pillés et vandalisés. Il s’en est suivi un arrêt des activités économiques quasi-généralisé pendant trois jours. Au total, des centaines de milliards FCA ont été perdus en investissements et en chiffre d’affaires”, a révélé Baidy Angne.

Il s’exprimait lors d’une conférence de presse destiné à faire le point sur les dégâts matériels enregistrés par le secteur privé lors des récentes évènements violents survenus après la condamnation de l’opposant Ousmane Sonko à deux ans de prison ferme pour ”corruption de la jeunesse”.

Pour le patronat, il est incompressible que l’entreprise d’un investisseur national ou étranger continue d’être ciblée, saccagée, pillée, brûlée et sacrifiée en raison des différends et divergences politiques.

‘’La vérité, nous la disons, nous risquons de subir une crise plus profonde que celle de la Covid-19 et de la hausse des cours mondiaux, des denrées de première nécessité sans oublier les chocs exogènes auxquels nous sommes actuellement confrontés’’, a prévenu Baidy Angne.

”Brûler et piller une entreprise, quelle que soit sa taille, c’est bien plus que détruire des investissements privés. Oui, c’est priver des Sénégalais d’emplois et de revenus, c’est moins de recettes fiscales pour soutenir notre population, c’est inviter les investisseurs nationaux et étrangers à regarder ailleurs, d’autres pays plus sécurisants et protecteurs de leurs droits”, a-t-il martelé.

Le CNP a par ailleurs remercié tous ceux qui ont se sont investis pour la préservation de la paix sociale, notamment les guides religieux aux cotés des organisations du secteur privé, sans oublier divers acteurs de la société civile et des parties politiques.

Lors de cette rencontre, des groupements sectoriels et des directeurs généraux de sociétés impactés ont fait également le point sur les préjudices qu’ils ont subis.

La Sonatel a déclaré avoir perdu plus de 677 millions CFA à cause de la coupure d’internet l’ayant obligé à mettre 309 travailleurs en chômage technique.

L’opérateur de transfert d’argent wave dit avoir noté une baisse de 40% de l’utilisation de ses services pour au total 7 millions de clients impactés par la coupure d’internet.

Quatorze banques et sept magasins Auchan attaqués

Bocar Sy, l’administrateur général de la Banque de l’habitat, a révélé que 14 banques ont été attaquées. Chaque banque a enregistré une perte estimée à 150 millions CFA. Il a fait état d’actes de saccages de plusieurs agences installées dans la banlieue dakaroise et d’un traumatisme  psychologique  chez  les travailleurs et les clients.

Au total, sept magasins Auchan ont été attaqués et plus 300 travailleurs risquent d’être mis en chômage technique.

‘’Depuis mars 2021, Auchan Sénégal fait face aux attaques, saccages et pillages de ses magasins avec des conséquences d’énormes pertes. En 2021, 19 magasins ont été  attaqués, c’est plus 15 milliards de perte”, ont rappelé les responsables de la société présents à la conférence de presse.

Le groupe Auchan soutient qu’à ce jour plus 2300 sénégalais travaillent au sein de la société. Six cents Sénégalais y opèrent en tant que fournisseurs et plus d’un millier en tant que de prestataires.

A titre d’impôts pour l’année 2022, Auchan déclare avoir versé des droits et taxes exigibles par l’Etat d’un montant de 23 milliards de francs CFA.

Leave A Reply

Your email address will not be published.