google.com, pub-8963965987249346, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Informer juste notre devoir !!!

Report de la Présidentielle : Abdoulaye Diouf Sarr droit dans ses bottes

0 5

Le coordonnateur de la Convergence des cadres républicains, Abdoulaye Diouf Sarr, monte au créneau. En phase avec le report de la Présidentielle jusqu’au 15 décembre 2024, le Directeur général du Fonds Souverain d’Investissements Stratégiques (FONSIS) depuis mai 2023, défend le chef de l’État, Macky Sall.

« Il s’agit de la République du Sénégal, pour que les semelles du pays ne bougent pas », justifie-t-il dans un entretien accordé à Satv.sn, la web Tv du journal Source A.

Saluant l’abrogation du décret N-2023-2283 du 29 novembre 2023 portant convocation du corps électoral suivie dans la foulée par l’adoption en séance plénière lundi, à l’Assemblée nationale de la loi constitutionnelle n-04/2024 du 3 février 2024, renvoyant l’élection présidentielle au 15 décembre 2024 initialement fixée au 25 février 2024, il soutient que « les républicains, les véritables démocrates, ceux qui aiment le Sénégal savent, de manière claire, que si on avait poursuivi le processus électoral, on irait droit vers une situation explosive et incontrôlable. »

L’ancien ministre de la Santé va plus loin, soutenant qu’un « nombre important de républicains, de démocrates, d’hommes politiques, d’intellectuels, et de cadres sont d’accord avec cette décision » mais, regrette-t-il : « Certains font plus de bruit et populisme autour de ça » alors qu’il « fallait s’arrêter pour clarifier la situation afin de tenir cette élection dans des conditions de transparence et de sincérité », insiste-t-il.

L’ancien maire de Yoff, réagissant par la même occasion suite aux démissions du Ministre-Secrétaire général du gouvernement, Abdou Latif Coulibaly et de la ministre d’État et Présidente de l’ITIE, Pr Awa Marie Coll Seck, minimise : « Ils ont pris leur responsabilité par rapport à leur propre analyse, leur compréhension et leur conviction. Il y a lieu de noter que notre bloc reste intact. Il peut y avoir des contradictions de position par rapport à la décision prise mais cela n’empêche pas que nous sommes debout pour envisager les échanges à venir dans un esprit gagnant. »

Leave A Reply

Your email address will not be published.