google.com, pub-8963965987249346, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Informer juste notre devoir !!!

Propos polémiques du maire d’Ourossogui, Moussa Bocar Thiam : « Je m’adresse à mes frères wolofs… »

0 4

Au cœur de la campagne électorale au Sénégal, Moussa Bocar Thiam, maire de la ville d’Ourossogui, située dans le nord-est du pays à 7 km de Matam, et par ailleurs ministre de la Communication, des Télécommunications et du Numérique, s’est distingué par des déclarations controversées. Lors d’un meeting qui s’est tenu ce weekend dans sa commune, le maire a directement interpellé ses administrés sur leurs choix électoraux, leur indiquant de manière implicite pour qui voter.

S’adressant à une audience diverse, comprenant des wolof, des commerçants, des maçons, des menuisiers, et d’autres ouvriers résidant à Ourossogui, Moussa Bocar Thiam a exprimé une position tranchée : « Je m’adresse à tout le monde. Je ne parle pas seulement à ceux qui sont avec Amadou Ba. Je m’adresse à mes frères wolof, les commerçants, les maçons, les menuisiers, tous les ouvriers qui vivent à Ourossogui et qui ont décidé de voter contre Amadou Ba. C’est à ceux-là que je m’adresse. Vous n’avez pas le droit de voter pour un autre que Amadou Ba pour cette élection, car si vous votez pour l’opposition, cela peut affaiblir la ville. C’est pour cela que je m’adresse à vous. » Cette déclaration, accueillie par les applaudissements de ses militants, souligne une volonté manifeste d’influencer le vote en faveur d’Amadou Ba, candidat du camp du pouvoir.

Allant plus loin dans ses propos, le maire a affirmé sa capacité à surveiller le scrutin, déclarant : « Je reste très attentif; je serai très vigilant. Je sais qui vote et qui ne vote pas. Qu’il s’agisse d’une élection présidentielle ou législative, dans cette ville, c’est moi le maire. »

La situation à Ourossogui met en lumière les enjeux du vote dans cette localité et soulève la question de l’impact de telles déclarations sur la décision des électeurs, notamment ceux ayant des relations professionnelles avec la mairie. Face à ces déclarations, certains, par crainte par exemple de perdre un emplacement dans un marché, peut décider de voter contre ses convictions initiales.

Leave A Reply

Your email address will not be published.