google.com, pub-8963965987249346, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Informer juste notre devoir !!!

Présidentielle 2024 : Abdoulaye Daouda Diallo s’engage à soutenir la candidature d’Amadou Ba

0 6

Le président du Conseil économique, social et environnemental (CESE), Abdoulaye Daouda Diallo, a promis, samedi, à Dakar, de soutenir la candidature d’Amadou Ba à l’élection présidentielle du 25 février 2024.

S’exprimant lors d’un point de presse, l’ancien ministre de l’Intérieur, des Finances et du Budget, des Transports terrestres et du Désenclavement a dit avoir pris cette décision après ‘’moult échanges’’ avec le chef de l’État et leader de l’Alliance pour la République (APR), le parti au pouvoir, Macky Sall.

‘’Après plusieurs rencontres avec le président de la République, après plusieurs échanges avec mes camarades et sympathisants de l’APR, j’ai décidé, au terme d’une mûre réflexion, de répondre à son appel, de privilégier l’unité et la cohésion [de la majorité présidentielle], à cinq mois du scrutin’’, a-t-il déclaré.

Abdoulaye Daouda Diallo ajoute que la renonciation à sa volonté d’être candidat est ‘’la conséquence immédiate’’ de cette décision.

Il dit espérer qu’une telle décision, ‘’avec l’aide du Tout-Puissant, garantira la victoire’’ de Benno Bokk Yaakaar, la coalition de la majorité présidentielle, le 25 février 2024.

Par son soutien à la candidature d’Amadou Ba, M. Diallo espère en même temps aider à ‘’la sauvegarde de l’héritage politique du président Macky Sall’’.

Il dit avoir ‘’beaucoup discuté avec le président de la République, durant ces derniers jours’’, de l’élection présidentielle de 2024. ‘’Nous avons mesuré ensemble les conséquences que pourraient induire les candidatures multiples au sein de notre coalition. Or, il ne faut donner aucune chance à d’autres [candidats de] défaire ce que nous avons construit avec patience, abnégation et pugnacité’’, a argué le président du CESE.

En cherchant à être le candidat de la majorité présidentielle, il tenait à ‘’sauvegarder l’héritage de l’APR’’. ‘’L’enjeu de ma candidature, c’était d’abord et avant tout la sauvegarde des idéaux et de l’identité de notre parti, l’APR, de son histoire, de son parcours, de ses racines, de sa singularité dans la vie politique sénégalaise et de ses valeurs’’, a-t-il ajouté.

‘’Unir les forces actives du pays autour d’une grande perspective’’

Les valeurs du parti sont ‘’fièrement’’ portées par ses militants ‘’authentiques’’, a tenu à souligner Abdoulaye Daouda Diallo.

Il assure qu’il était déjà ‘’prêt’’ à ‘’assumer les conséquences’’ de sa candidature. ‘’Pour perpétuer le projet, j’étais prêt à répondre à l’appel de mes amis et camarades. Prêt à assumer les conséquences de la décision de présenter ma candidature à l’élection présidentielle. Prêt à assumer les responsabilités que les Sénégalais voudraient bien me confier, une fois désigné candidat et élu.’’

Le président du CESE a lancé un appel à la préservation de l’héritage des fondateurs de la nation sénégalaise. ‘’En ces temps troubles, a-t-il dit, chacun d’entre nous, chers compatriotes, a l’impérieux devoir de préserver cette fameuse ‘exception sénégalaise’ que nous avons hérité des pères fondateurs de la nation.’’

‘’Nous avons travaillé, depuis l’annonce de la décision du président Macky Sall de ne pas être candidat, à rassembler et à unir les forces actives du pays autour d’une grande perspective. C’est ainsi que j’ai été à la rencontre de mes camarades de parti pour partager avec eux un projet politique majeur’’, a poursuivi Abdoulaye Daouda Diallo.

Amadou Ba, le Premier ministre, va conduire Benno Bokk Yaakaar à l’élection présidentielle de 2024, a annoncé Macky Sall, samedi 9 septembre.

Après avoir rendu publique cette décision, M. Sall, président de la coalition des partis de la majorité présidentielle, a appelé ses collaborateurs, les militants et les sympathisants de Benno Bokk Yaakaar à soutenir le candidat choisi.

Outre Abdoulaye Daouda Diallo, Aly Ngouille, Elhadji Mamadou Diao et l’ancien Premier ministre Mahammed Dionne étaient candidats à la candidature de Benno Bokk Yaakaar pour le prochain scrutin présidentiel.

M. Ndiaye a démissionné de ses fonctions de ministre de l’Agriculture, quelques heures après que Amadou Ba a été désigné.

M. Diao, qui a fait une déclaration de candidature trois jours plus tard, a été limogé par Macky Sall de ses fonctions de directeur général de la Caisse des dépôts et consignations.

Leave A Reply

Your email address will not be published.