google.com, pub-8963965987249346, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Informer juste notre devoir !!!

« Mix Énergétique : Objectif 40 % » Ministre Birame Souleye Diop.

0 14

Lors de l’atelier de restitution sur le financement des solutions solaires pour les ménages au Sénégal, présidé ce matin par le ministre de l’Énergie, du Pétrole et des Mines, Mr Birame Soulèye Diop, la question de la transition énergétique durable et inclusive à un coût abordable, a été au cœur des discussions.

 

Mr Birame Soulèye Diop revenant sur le mix énergétique et l’objectif du Sénégal pour atteindre un pourcentage considérable.

« Nous sommes à l’an zéro de l’exploitation du pétrole et du gaz. On ne peut pas dire, comme les autres pays qui sont à un niveau de développement industriel considérable, que nous n’allons pas utiliser notre pétrole et gaz.
Le choix de l’État du Sénégal, c’est de tirer profit de toutes les ressources disponibles y compris les énergies renouvelables », indique le ministre de l’énergie.

D’après lui, Birame Soulèye Diop, le Sénégal s’est positionné en acteur primordial de la réalisation du mix énergétique. D’ailleurs, nous sommes actuellement à 30% en Afrique et sans exagération, le Sénégal est l’un des pionniers en la matière.

 

« L’ambition du gouvernement est d’atteindre l’objectif de 40%. Si nous aurons la possibilité de faire plus d’ailleurs, nous le ferons. Notre objectif est de permettre à l’enfant qui se réveille à Dakar et qui a accès à l’énergie, puisse en disposer de manière équitable avec celui qui se trouve au fin fond des villages lointains du Sénégal. Cette volonté d’équité nationale en renonçant à des énergies, ne peut se faire qu’en faisant recours au mix énergétique », dixit Mr le Ministre de L’énergie, du pétrole et des Mines.

 

Dans les différentes interrogations il a été noyè celle du président de l’association des consommateurs du Sénégal Mr Momar Ndao qui a proposé un système d’octroi aux populations lequel facilitera l’accès à l’énergie solaire en collaboration avec la Senelec pour une durée de 10 ans. De l’autre côté, le Professeur Diouma Kobor Directeur Vge eral de l’ANER (agence nationale pour les énergies renouvelables du Sénégal), le fait de procéder au mix énergétique a une importance capitale, selon Mr Kobor, il permettra aux populations rurales de jouir de toutes les commodités qui existent dans le capitale,mais cela contribuera à la lutte contre le coupe de bois à l’origine du charbon qui émet du gaz carbonique parce que l’utilisation du solaire permet la réduction du gaz à effet de serre.

 

Le conseil patronal des énergies renouvelables au Sénégal dirigé par MAMADOU SALIOU SOW, qui en est le PRÉSIDENT. Il est revenu sur les objectifs de la structure qu’il dirige qui est de:

Relever le défi du développement et de la promotion des énergies renouvelables en Ensuite, Au Sénégal, l’autosuffisance énergétique est une des principales préoccupations des décideurs.

 

De plus, le secteur de l’énergie est confronté à des enjeux environnementaux, géopolitiques, socio-économiques et territoriaux. En outre, Cinq actions ont été énoncées dans la LDPSE 2019-202. Ainsi, pour promouvoir les énergies renouvelables.

 

Un ensemble de ressources pour étudier, analyser et mieux comprendre les énergies renouvelables au Sénégal. nous a annoncé Mr Mamadou Saliou Sow. Rappelons que Le COPERES en chiffres c’est:

5 années d’existance

30 Adhérants

400 Milliards d’investissement

330 MV de capacité de production installée

400.000 tonnes de  CO2 évitées par an,

500 téchniciens Sénégalais (e) formés

1000 emplois directs et indirects crées

1 Centre de teste de systèmes solaires mis en place .

 

Assane Diop

Leave A Reply

Your email address will not be published.