Informer juste notre devoir !!!

MERCATO : LE PSG DANS LA COURSE POUR DÉCROCHER SADIO MANÉ

0 12
La question migratoire et les relations économiques et commerciales étaient, mardi, à Dakar, au menu de la réunion du dialogue politique entre l’Union européenne et le Sénégal, a constaté l’APS.
La ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, Aïssata Tall Sall, et la cheffe de la Délégation de l’Union européenne, Iréne Mingasson, ont coprésidé la réunion.
Des membres du gouvernement dont la ministre du Commerce, Aminata Assome Diatta, et des Ambassadeurs des Etats membres de l’UE ont pris part à la rencontre.

’’Deux points fondamentaux de la coopération entre l’Union européenne et le Sénégal à savoir la migration et les relations économiques et commerciales ont été abordés. Mais surtout la question de savoir comment agir ensemble pour régler ces questions’’, a expliqué la ministre sénégalaise.

Les deux parties ont échangé sur les possibilités d’approfondir le dialogue et la coopération, a appris l’APS.
Elles ont échangé sur le développement d’opportunités, en particulier pour la jeunesse, afin de répondre aux causes profondes de la migration irrégulière, sur la lutte contre les réseaux de trafic de migrants et la criminalité transnationale, sur les possibilités en matière de migration régulière et sur la réintégration des migrants de retour.
S’agissant des relations économiques et commerciales, la ministre a souligné que les deux parties ont décidé d’augmenter le niveau de leurs volumes d’échanges qui est de l’ordre de 1700 milliards de CFCA.
Elle a également évoqué deux opportunités communes aux deux délégations notamment la Zlecaf et le ’’Global Gate Way’’, une nouvelle stratégie européenne visant à ’’développer des liens intelligents, propres et sûrs dans les domaines du numérique, de l’énergie et des transports et à renforcer les systèmes de santé, d’éducation et de recherche dans le monde entier’’. 

Au cours de la rencontre, l’UE a présenté aux autorités sénégalaises l’initiative de la Team Europe ’’pour une approche globale de la migration, ainsi que les possibilités de renforcement de la coopération entre le Sénégal et l’UE’’.
Concernant les relations économiques et commerciales, les discussions se sont focalisées sur les échanges commerciaux entre les deux parties, les investissements, l’accès au marché européen et l’amélioration du climat des affaires. L’impact économique de la guerre en Ukraine a également été abordé dans ce contexte.

La cheffe de la Délégation de l’Union européenne, Irene Mingasson, a salué ce format d’échanges qui est ’’un moment clé du partenariat’’ entre l’UE et le Sénégal.

’’Ce format de discussions est très important comme toujours très ouvert, franc. Nous avons eu des discussions très riches et concrètes’’, a-t-elle dit.

Parlant de la Zlecaf, elle a déclaré que l’Union européenne, construite sur un principe d’intégration, appuie très fortement toutes les ambitions d’intégration régionale économiques et au niveau continental.
’’Nous sommes présents pour accompagner les Sénégal dans cette ambition et nous sommes convaincus que cette vision d’intégration aura aussi un impact très bénéfique sur le développement économique du pays’’, a-t-elle fait valoir.
L’objectif de ce dialogue politique était ’’d’approfondir les échanges entre le Sénégal et l’UE sur des sujets d’intérêt commun et de renforcer la coopération dans des domaines prioritaires’’.
L’agenda de cette première session de dialogue politique de l’année 2022 portait notamment sur la coopération dans le domaine de la migration et les relations économiques et commerciales. 

Les deux parties ont convenu de tenir une seconde session de dialogue politique dans le courant du second semestre 2022.

Leave A Reply

Your email address will not be published.