Informer juste notre devoir !!!

Mairie de Touba: les agents municipaux réclament deux mois de salaire, leurs supérieurs évoquent un problème de logiciel au trésor public.

0 51

Deux mois sans salaire, les agents municipaux de la mairie de Touba n’en peuvent plus après avoir usés de tous les moyens pour savoir les véritables raisons de ce retard de salaire depuis la fin du mois de Décembre 20221.

Les agents de la mairie de Touba vivent un réel calvaire ces temps-ci. Selon quelques-uns d’entre eux qui souhaitent taire leurs noms, ils n’ont pas reçu leurs salaires depuis le mois de décembre dernier. Face à cette situation, ils ont interpellé leurs supérieurs. Selon toujours des confidences faites à l’évidence, ces derniers n’ont apporté aucune réponse adéquate à leur requête. En plus, les contrats de certains travailleurs qui ont pris fin en décembre dernier ne sont toujours pas renouvelés.

Câblé sur cette question, une source proche du maire nous confirme l’information. Selon l’un des adjoints au maire, cela est dû à des travaux du trésor public sur son logiciel de paiement. Il a précisé que c’est le trésor qui est en train d’installer un nouveau logiciel de paiement. Une autre source, nous révèle aussi que les agents qui sont susceptibles d’un renouvellement de contrat sont au nombre de 60. Et le reste savaient bien qu’à la date du 31 décembre 2021 leurs contrats n’allaient pas être renouvelés. L’adjoint au maire a aussi évoqué le cas des élections locales, selon lui, les attentes de l’installation du nouveau maire font partie des causes de ce retard des salaires. Un des proches collaborateurs du maire nous a fait savoir aussi que la situation devrait revenir à la normale avant la fin de cette semaine.

Pour rappel, le maire réélu de Touba a été installé sous ses fonctions le mardi 15 février 2022 par l’autorité administrative sous la présence du porte-parole du khalif général des mourides. Ce dernier avait rappelé au maire et à son équipe la lourde responsabilité qui pèse sur leurs épaules. Des propos confortés par le khalif lors d’une audience qu’il avait accordé au maire et aux 100 conseillers municipaux.

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.