google.com, pub-8963965987249346, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Informer juste notre devoir !!!

LITTERATURE-Aliou Sow a remis le trophée du ‘’Grand prix du chef de l’Etat pour les lettres’’ à Cheikh Hamidou Kane

0 10

Le ministre de la Culture et du Patrimoine Historique, Aliou Sow, a annoncé avoir remis, mercredi, à l’écrivain et homme politique Cheikh Hamidou Kane son trophée du ‘’Grand prix du chef de l’Etat pour les lettres’’ et un chèque de vingt millions de francs CFA.

La cérémonie s’est déroulée au domicile dakarois de l’écrivain, auteur du célèbre roman ‘’L’Aventure ambiguë’’ paru en 1961, devant les membres de sa famille et d’anciens ministres de la République.

‘’Ce mercredi 16 août 2023, (…) je me suis rendu chez le patriarche Cheikh Hamidou Kane, figure emblématique de l’excellence sénégalaise, pour lui remettre, au nom du président de la République, le chèque de 20.000.000 F CFA représentant le Grand Prix et les trophées’’, a dit M. Sow dans un communiqué parvenu à l’APS.

Aliou Sow dit avoir également transmis le message de félicitations, de remerciements, de gratitude et d’hommage du président de la République qui éprouve pour lui ‘’une profonde affection et un grand respect’’.

‘’J’ai eu le plaisir de saluer les grandes qualités intellectuelles du patriarche tout en me réjouissant de l’importance et de l’universalité des valeurs célébrées dans ses œuvres mondialement connues, notamment +L’aventure ambiguë+’’, a fait valoir le ministre de la Culture.

Le ministre était accompagné des directeurs du Livre et de la Lecture, Ibrahima Lo, celui du Patrimoine culturel, Omar Badiane et de l’Administration générale et de l’Equipement, Alioune Palla Mbaye.

Du côté de la famille de Cheikh Hamidou Kane, étaient aussi présents les anciens ministres Abdoulaye Elimane Kane (Culture sous le règne de Abdou Diouf), Amadou Kane (Economie et des Finances sous Macky Sall), par ailleurs ancien directeur général de la Banque internationale pour le commerce et l’industrie du Sénégal (BICIS).

Étaient aussi de la partie l’ancien ministre de la Culture et ex-ambassadeur du Sénégal au Canada Baba Wone, Ibrahima Niang (ministre de l’Éducation) et l’écrivain Fadel Dia.

‘’Nos échanges nous ont replongé dans le Sénégal des grandes valeurs, du beau et grand Sénégal, résultat d’une succession d’efforts et d’actes patriotiques de plusieurs générations et de gouvernements. La visite a été marquée par des témoignages touchants et très pédagogiques, illustrant l’impact indélébile de la culture sur notre société et rappelant ainsi son rôle essentiel dans toutes les initiatives de développement socio-économique’’, a expliqué le ministre Aliou Sow.

La famille de l’auteur du roman ‘’Les gardiens du temple’’ paru en 1995 a salué ce geste de reconnaissance de la République et a exprimé sa profonde gratitude au président Macky Sall avant d’ajouter ses propres mots de satisfaction et de remerciements à l’endroit du Président Macky Sall.

‘’Ce geste symbolise la reconnaissance des dignes fils et filles du Sénégal de leur vivant et témoigne de la force exceptionnelle de notre héritage culturel’’, dit le ministre rapportant les paroles du doyen de la famille Kane.

Aliou Sow a annoncé l’organisation d’une cérémonie officielle d’hommage sous la présidence du chef de l’Etat Macky Sall.

Lors du Conseil des ministres du 18 janvier dernier le chef de l’Etat Macky Sall par décret avait décerné le ‘’Grand Prix du Chef de l’Etat pour les Lettres’’, à l’écrivain Cheikh Hamidou Kane ‘’pour l’ensemble de son œuvre et sa contribution exceptionnelle au rayonnement culturel du pays, à titre exceptionnel et hors compétition’’.

Cette décision concernait aussi l’écrivaine Aminata Sow Fall, honorée par le ‘’Grand prix du chef de l’Etat pour les lettres ‘’ à titre exceptionnel et hors compétition pour l’ensemble de ses œuvres.

Le président Sall avait informé le conseil sur ‘‘la nécessité de célébrer les figures emblématiques de notre Nation et de les offrir en modèles à la jeune génération.

Le romancier Cheikh Hamidou Kane a été ministre sous Léopold Sédar Senghor. Il sera affecté au Nigéria après la crise de 1962, car soupçonné d’être proche de Mamadou Dia l’ancien président du Conseil.

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.