Informer juste notre devoir !!!

Le PM détaille les objectifs du budget d’investissement triennal alloué à Sédhiou

0 6

Le budget d’investissement triennal (2023-2025) de 400 milliards dont va bénéficier Sédhiou va essentiellement servir à résorber les abris provisoires dans les écoles, le nombre de classes de fortune ayant déjà été réduit de moitié dans cette région, entre 2015 et 2022, a-t-on appris mercredi du Premier ministre, Amadou Ba.

 

« Le président veut accélérer réellement le développement de cette belle région de Sédhiou. Ce budget d’investissement de  400 milliards de francs CFA alloué à la région de Sédhiou sur les trois prochaines années devra permettre d’éradiquer totalement les abris provisoires », a déclaré le chef du gouvernement.

Il s’adressait à des journalistes, au terme du Conseil des ministres décentralisé à Sédhiou et qui a notamment permis de faire le point sur l’exécution du programme arrêté pour le compte du budget d’investissement alloué à la région de Sédhiou pour les trois prochaines années (2023-2025).

« Il faut rappeler que ces abris ont été aujourd’hui réduits de moitié » dans les écoles de la région, a souligné le Premier ministre, selon lequel de 1198 abris provisoires en 2015, ces classes sous paillote aménagées à partir de paille ou de « crintin » ne sont plus que 673 à Sédhiou, selon Amadou Ba.

« De 2015 à maintenant, le gouvernement a pu construire 352 salles de classe dans la région de Sédhiou, 262 blocs d’hygiène et administratif », ainsi que des lycées à Marsassoum et Tanaff. Le chef du gouvernement a aussi cité l’inspection d’académie de Sédhiou dont la construction a été achevée.

Un institut supérieur d’enseignement professionnel (ISEP) a été également érigé à Sédhiou, de même qu’un centre de recherche dont il n’a pas précisé la spécialité.

Le budget d’investissement triennal alloué à Sédhiou devrait par ailleurs permettre de régler les questions d’électrification rurale et de mobilité dans cette région, à partir de pistes de production qui vont être réalisées « surtout dans les départements de Bounkiling et de Goudomp où effectivement, il y a des efforts encore à faire nonobstant ce qui a été fait », a indiqué le Premier ministre.

Il va en outre servir à réaliser les investissements arrêtés dans le cadre du programme d’assainissement dont va bénéficier Sédhiou, incluant un volet hydraulique. « Ces programmes vont permettre à la région de Sédhiou de rattraper définitivement son retard, et ceci dans un délai qui n’excédera pas les 3 années à venir », a assuré le Premier ministre.

Amadou Ba est aussi revenu sur la problématique des bourses de sécurité familiale et de la carte d’égalité des chances. Il a annoncé que « dans les prochains jours », des communications seront faites en Conseil des ministres « pour dire exactement à la population sénégalaise l’état d’exécution de ses directives présidentielles ».

Il a rappelé qu’en 2015, 200 milliards de francs CFA d’investissements publics avaient été arrêtés pour améliorer la mobilité de la région de Sédhiou.

« En 2022, c’est 289 milliards qui ont été investis. Ces 289 milliards ont permis de faire des ouvrages exceptionnels », a affirmé Amadou Ba. Il a cité le pont Famara Ibrahima Sagna de Marsassoum, la route nationale numéro 4 (RN4), la boucle du Boudié et la construction de l’hôpital Amadou Tidiane Ba de Sédhiou.

« Tout cela a permis à la région de Sédhiou de faire des progrès que le président de la République a pu constater. Et cela a aussi permis au président de demander au gouvernement de mettre en œuvre un nouveau programme qui, cette fois-ci, est fixé à 400 milliards Francs CFA « , a relevé Amadou Ba.

Leave A Reply

Your email address will not be published.