google.com, pub-8963965987249346, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Informer juste notre devoir !!!

Le  »Daaka » tente d’éteindre les sujets politiques

0 17

L’édition 2023 du  »Daaka » de Médina Gounass, une retraite spirituelle annuelle qui se tient dans le département de Vélingara (sud-est), est l’un des sujets les plus en vue dans la livraison de lundi de la presse quotidienne, également alimentée par les habituels sujets politiques.

 

Selon le quotidien Le Soleil, le chef de l’Etat, Macky Sall, a assisté à l’ouverture de cette retraite spirituelle annuelle qui se tient dans le département de Vélingara (sud-est).

A cette occasion,  »Macky Sall a demandé au guide religieux Amadou Tidiane Bâ de prier pour la paix au Sénégal et dans le monde », rapporte Le Soleil. Le quotidien L’As parle d’une  »demande pressante de prières [de Macky Sall au khalife] ».
En retour, le khalife  »chante les éloges de Macky Sall », d’après Les Echos.  »Ce qu’il a fait en 10 ans, aucun de ses prédécesseurs ne l’a fait. Ça saute aux yeux », dit le guide religieux dont les propos sont rapportés par le même journal.

A côté de ce sujet, l’actualité se met en exergue dans une grande variété de thématiques, dont la politique n’est pas le moindre, avec les perspectives de la prochaine élection présidentielle de 2024.

Le Mandat, par exemple, revient sur l’annonce de la candidature de Malick Gackou, un des responsables de la coalition de l’opposition Yewwi Askan Wi. Il justifie sa candidature par l’argument selon lequel il « serait dangereux pour l’opposition de mettre tous ses œufs dans un même panier ».
Malick Gackou fait ainsi allusion à la possibilité de voir beaucoup de leaders de l’opposition se porter candidat au détriment, déplorent certains, de l’unité de la coalition dont la plupart sont membres.
Sur le même sujet, L’Info publie quelques-unes des  »vérités » de l’ancien ministre des Affaires étrangères Seydina Oumar Sy, relativement à l’opposant Ousmane Sonko.  »Il a un discours qui porte, qu’on le veuille ou non », fait-il observer.
 »Pour le moment ce sont les forces de l’ordre qui tombent sur lui et ses partisans. Ce n’est pas bon », dit l’ancien ministre des Affaires étrangères, qui demande que les  »affrontements » soient évités.
L’actuelle patronne de la diplomatie sénégalaise fait la une de Kritik’, dans le même registre de la politique.  »Aïssata Tall Sall ose la mue ! », affiche ce journal. Il part de l’appellation de la formation politique dirigée par cette dernière,  »Oser l’avenir », pour un jeu de mots sur la position actuelle de Mme Sall sur l’échiquier politique.
La ministre des Affaires étrangères  »+ose+ un trait sur un passé récent. Farouche opposant du président Macky Sall mais aussi du 3e mandat, Me Aïssata Tall Sall défend aujourd’hui farouchement le mandat polémique qu’elle qualifie, sans sourciller, de second quinquennat », écrit Kritik’.

Elle a d’ailleurs  »entamé une tournée dans le Fouta, sa base naturelle, pour vendre son second quinquennat », poursuit le journal, pendant que Vox Populi marque l’anniversaire des « émeutes » politiques de mars 2021 au Sénégal.
 »Les familles des 14 morts vont porter plainte à la CEDEAO », annonce le journal à sa une, faisant référence aux personnes ayant trouvé la mort dans les manifestations ayant suivi l’arrestation de l’opposant Ousmane Sonko. Ce dernier se rendait alors au tribunal pour être auditionné dans l’affaire portant sur les accusations de viol le visant.
Plusieurs quotidiens relèvent une  »polémique » soulevée par l’ancien Premier ministre Cheikh Hadjibou Soumaré, lequel demande des clarifications au chef de l’Etat, concernant une  »mallette d’argent » que ce dernier aurait donnée à une personnalité politique française.
 »Avez-vous donné récemment 7,9 milliards de francs CFA ? » à une personnalité française que plusieurs journaux présentent comme Marine Le Pen, demande M. Soumaré dont l’interrogation fait la une de Bès Bi Le jour.
En réplique, Birane Faye de l’Alliance pour la République (APR), le parti au pouvoir, déclare dans le même journal :  »Le président n’a offert à Marine Le Pen qu’un livre ; Hadjibou cherche une résurrection politique ». Il reste que d’autres journaux reviennent sur ce sujet, à l’image de Walfquotidien qui affiche :  »Les huit milliards de la polémique ».
Pour ne pas en rester là, le journal Le Quotidien aborde les perspectives de l’exploitation pétrogazière au Sénégal.  »Une manne, mille attente », titre le journal.
Le journal évoque aussi le classement du Sénégal suivant l’indice mondial de la prospérité. Les efforts du pays, classé 102e sur 167 pays,  »bien que notables […], demandent à être encore accentués pour avoir des effets », écrit Le Quotidien.

Leave A Reply

Your email address will not be published.