Informer juste notre devoir !!!

LA PLUME EST A VOUS : UNE UNIÈME TRAGÉDIE SUR LA ROUTE, QUAND EST-CE LE CHANGEMENT? ( MACOUMBA MBENGUE )

0 54

Ce Dimanche huit janvier 2023 reste une date inoubliable à jamais pour le Sénégal et le monde entier.
Car, ce tragique accident dans la nuit du samedi au Dimanche à sikilo sur l’axe routière kaffrine-Tamba est un premier de l’histoire de notre pays.

Les sénégalais surtout, se sont réveillés dans la douleur et la consternation dès que l’information est diffusée.

Un matinal sombre et pénible ,où l’émotion se lit à peine sur tous les visages !
Un tableau macabre,choquant et terrifiant sur une route distant
de plus de deux cent kilomètres de la capitale (Dakar )!
Les victimes,la plupart des jeunes,mais aussi des adultes , des petites ÂMES y ont dramatiquement laissé leurs vies!
Plus d’une trentaine !
Quelle hécatombe !
Des blessures graves et moins graves ,tous traumatisées par le coup fatal et horrible de cette collusion des deux bus!

Pourtant, ces victimes ont bizarrement payé les pots cassés d’une négligence multisectorielle.
Que firdaws soit leurs demeures éternelles !
Bon rétablissement à tous les blessés !

Il y’a pas longtemps, que nous avions formulé ces mêmes notes de prières,suite à un accident de la voie publique moin grave, dont le mécanisme était différent de celui-ci.
Des semaines ne se passent, sans que nous sommes informés directement ou indirectement d’un accident de la circulation, ou d’un accident de la voie publique.
Trop c’est trop !
Les responsabilités doivent être situées. La route et les voitures elles-mêmes ne peuvent pas causer d’accidents ;notre société en est majoritairement responsable.

Paradoxalement, comme le dit « wolof Ndiaye » « auto malaakala »
Objection!de notre part,car une voiture à elle seule ne peut pas créer les conditions de survenue d’un accident.
Ce sont les hommes qui dénient la plupart du temps les règles de bonne conduite, ou de bonne gérance.

Au faîte, toutes les causes d’ accidents routières ,qu’ elles soient comportementales ,techniques ou météorologiques… reviennent à la charge généralement de la société en tant que telle.

Un changement objectif,scientifique,impartial et radical doit être mis en valeur dans ce domaine du transport.

Cependant, ces hommes qui réussiraient à opérer ce changement n’auront point l’âme d’un président qui voudra faire des MANDATS ;ou un ministre partisant très nul qui refuse de céder le tablier .

Le secteur du transport est malade , très malade.
Il urge de prendre,en collaboration avec les spécialistes du dudit secteur des mesures strictes disciplinaires, apolitiques,pertinantes,objectives et durables pour sa refondation.

« À bon entendeur salut ! »

Ndongal Serigne mountakha al bachir Macoumba Mbengue

Leave A Reply

Your email address will not be published.