Informer juste notre devoir !!!

La plume est à vous- Législatives 2022: Le difficile choix des Mbackois.

0 44

L‘inter coalition Wallu Askan wi / Yewwi a été un franc succès lors du dernier scrutin législatif qui a vu la liste Wallu, plébiscitée au niveau local avec un score de 109 358 suffrages contre 36 360 voix pour le compte de BBY, soit un différentiel de voix de 72 998.

Au-delà, de cette victoire éclatante et sans bavure, il convient de faire une relecture lucide et sans complaisance, par rapport aux réalités politiques au niveau de la localité de Mbacke, notamment au sein de notre coalition Yewwi à travers PASTEF.

Les investitures sur les listes à la députation ont permis à l’ancien maire de Mbacké, Monsieur Abdou Mbacke Ndao, d’être choisi au détriment de responsables beaucoup plus méritants issus des rangs de YAW.

Ce choix aussi incomprehensible que spectaculaire, continu de soulever des commentaires auprès de pans entiers de la population Mbackoise qui avait récemment désavoué le maire lors des dernières élections locales au profit de BBY.

Qu’est-ce qui a motivé ce choix ? Et au nom de quoi et de quelle légitimité l’ex-édile de Mbacké s’est arrogé le privilège d’être investi ? Autant de questions, qu’il convient de se poser, si l’on sait que le bilan de la gestion des affaires de la commune de Mbacké frôle la catastrophe, tellement elle a été gabégique et calamiteuse au point de recevoir la visite des enquêteurs de l’Ofnac en Mars 2019.

La défaite subie lors des élections locales du 23 janvier 2022 en faveur de BBY est une parfaite illustration du sentiment de désaffection exprimée par la population locale de Mbacke envers son ex-maire.

Son élection en tant que député, n’aurait jamais pu aboutir, si la candidature n’a pas été portée par l’inter coalition Wallu/Yewwi. C’est dire que, le choix de la population de Mbacké n’a pas été aisé, c’était un mal « nécessaire » douloureusement ressenti, au seul motif de ne point porter préjudice à l’inter coalition.

Et, pourtant, la conférence des leaders aurait dû nous épargner cette situation, en choisissant des personnes beaucoup plus aptes à figurer dans la liste.

Cet état de fait, mérite réflexion et doit appeler les partis ou coalition de parti à revoir leurs manières de faire.

Le sommet a la fâcheuse habitude de procéder à des parachutages en faisant abstraction de l’aspiration majoritaire et irrépressible au changement à la base, qui n’est pas correctement pris en charge dans l’offre de démocratie locale située très en deçà des attentes de la population.

Au nom de la discipline de parti, beaucoup de militants se plient à cette volonté, mais faudrait-il, en retour, que les choix répondent aux critères de légitimité et de compétence situés aux antipodes de considérations de coteries partisanes.

L’opposition significative, à travers Yewwi doit plus que jamais opérer des ruptures avec les canons classiques d’une gestion politicienne et de clientèle en valorisant un nouveau leadership local alliant intégrité et compétence.

J’exprime toute ma désolation, pour autant que ma préoccupation est justifiée, par rapport au manque d’intérêt que le sommet exprime parfois, à l’égard des militants des premières heures qui se sont investis corps et âmes pour en fin se retrouver à la touche.

Babou Bamba

Pastef Mbacké

Leave A Reply

Your email address will not be published.