Informer juste notre devoir !!!

LA PLUM EST A VOUS : CEUX QUI VEULENT EMPECHER À OUSMANE SONKO ET LA LISTE PROPORTIONNELLE DE YEWWI ASKAN WI DE PARTICIPER AUX LEGISLATIVES NE MILITENT PAS POUR LA PAIX AU SENEGAL.

0 91
Depuis son accession au pouvoir, la volonté de Macky Sall de transformer la république du Sénégal à une monarchie va crescendo au fil dans années. Au lieu de travailler et présenter aux Sénégalais un bilan satisfaisant pour avoir son second et dernier mandat, monsieur s’adonne aux micmacs politiques, aidé par des pseudo-juristes, pour freiner ses plus redoutables adversaires. Khalifa Sall et Karim Wade en ont déjà fait les frais et aujourd’hui, il veut le faire avec Ousmane Sonko mais cette fois-ci, ça ne passera pas !
PEUPLE SÉNÉGALAIS, BATTONS-NOUS POUR PRESERVER NOTRE REPUBLIQUE !
L’heure est grave, car le recul démocratique au Sénégal depuis l’arrivée de Macky Sall est sans précèdent. Emprisonner injustement des leaders politiques, des religieux, des citoyens dont leurs seuls torts sont d’avoir des ambitions comme lui ou de dire ce qu’ils pensent, est devenu le dada de Macky Sall. Mes pensées vont vers Cheikh Oumar Diagne, emprisonné depuis six mois juste par ce qu’il a dit que le député Djibril War est un membre du PGA.
Battu à plate couture aux élections locales par Ousmane Sonko et la coalition Yewwi Askan Wi, Macky Sall et son gouvernement ne digèrent toujours pas cette cinglante défaite qui, d’ailleurs, sera pire aux législatives du 31 juillet 2021.
Au lieu de travailler et communiquer pour regagner la confiance des sénégalais, le paresseux prend le raccourci de mettre le parrainage qui est aussi illégal selon la C.E.D.E.A.O. pour essayer de barrer la route à Ousmane Sonko et la liste Yewwi Askan Wi. Pris dans leur propre piège car, leur liste de BBY est frappée d’irrégularités qui les élimine d’office des législatives, Macky Sall et son gouvernement sont en train de jouer la stratégie du chaos en voulant éliminer définitivement Yewwi Akan Wi dont l’irrégularité est juste un doublon que la loi lui permet de corriger. En réalité ils ne veulent plus aller aux élections depuis l’annonce de l’inter-coalition Wallu- Yewwi. Aujourd’hui, la direction générale de élections (DGE) et le conseil constitutionnel sont en train d’exécuter à la lettre les ordres de Macky Sall. Le problème du Sénégal c’est Macky Sall qui nomme et prolonge l’âge de retraite de certains juges afin de les corrompre et leur fait faire le sale boulot.
Chers compatriotes, l’heure est arrivée de dire STOP au président Macky Sall et de lui faire savoir que le Sénégal n’est pas sa propriété. Le Sénégal est une démocratie et a commencé à voter depuis longtemps avec des transitions démocratiques et transparentes. Aujourd’hui, son obsession à vouloir briguer un troisième mandat le pousse à utiliser tous les moyens illégaux, quitte à mettre le pays dans le chaos. Nous ne devons pas l’accepter. La constitution est claire et sans appel « nul ne peut faire plus de deux mandats consécutifs », en d’autres nul ne peut prêter serment plus de deux fois consécutives. En matière de démocratie, le Sénégal est allé trop loin pour retourner en arrière. Le peuple sénégalais est en avance sur Macky SALL et son gouvernement.
À LA FRANCE ET SES ALLIÉS, VOUS MISEZ SUR LE MAUVAIS CHEVAL, CAR MACKY SALL EST LE SYMBOLE DU NEOCOLONISME EN AFRIQUE
Les rapports du Département d’État américain de 2020 et 2021 ont condamné le gouvernement Sénégal sur les violences, les bavures policières et les tueries surtout celles du mois de mars 2021. Ce grave recul démocratique au Sénégal est incarné par Macky Sall.
Les pratiques du président Macky Sall nous rappellent les trois siècles d’esclavage, de traites négrières et de colonisation que nous essayons difficilement d’oublier.
Vous ne devez pas appuyer un tel homme dans son intention de vouloir rester au pouvoir. À vouloir trop gagner avec Macky Sall vous risquez de tout de perdre. Les rencontres répétées de Nicolas Sarkozy avec Macky éveillent beaucoup soupçons, par conséquent, elles engagent la responsabilité de la république française. Nous ne voulons pas que ce qui s’est passé en Lybie nous arrive. Même si les deux ans qui nous restent avec Macky Sall est un vrai supplice, nous allons souffrir dignement pour lui donner le temps de finir son deuxième et dernier en 2024.
Donc, soyez aux côtés du peuple sénégalais et non celui de ses dirigeants qui se comportent comme des rois. Vous êtes tous témoins des problèmes qui se passent avec la liste Yewwi Askan Wi qu’il veut exclure des législatives. La seule cible est Ousmane Sonko car, il fait peur. Si Macky Sall ne recule pas devant cette forfaiture, le pire peut arriver et nous ne le souhaitons pas au Sénégal.
La jeunesse africaine, particulièrement sénégalaise, aspire à un changement profond. Donc elle n’acceptera plus qu’on lui impose des dirigeants. Le peuple sénégalais n’a aucun souci avec la France et le peuple français mais si vous voulez nous imposer Macky Sall, vous risquez de le perdre à jamais. Le Sénégal est un pays ouvert, par conséquent quelque soit l’homme qui sera en place, son partenariat avec ses pays amis vont continuer pourvu que cette relation ne se base pas sur l’exploitation.
Ce peuple lutte contre l’injustice, le népotisme et l’enrichissement indécent des fonctionnaires. Imaginez-vous que la plupart de nos dirigeants sont plus riches que Macron, Biden et Macron, alors qu’ils n’avaient rien quand ils accédaient au pouvoir. À titre d’exemple, récemment un simple député se fait voler dans sa propre maison une somme de 890.000.000 F CFA soit 1.356.796 € en argent liquide et aucune enquête n’est ouverte jusqu’ici pour mettre la lumière sur l’origine des fonds. Des simples fonctionnaires détournent les derniers publics à coup de milliards. Mesurez-vous l’impact que cela fait sur une économie?
Pendant ce temps, les Sénégalais meurent de faim, les hôpitaux sont en situation de délabrement et l’école sénégalaise paralysée faute de moyens.
Récemment, onze (11) bébés sont morts calcinés à cause d’une négligence sécuritaire, car les installations des fils électriques étaient du bricolage. Le peuple sénégalais veut mettre un terme à ces pratiques. Donc, si vous pensez que Macky Sall peut continuer à être votre « pion » comme le peuple africain aime bien le dire, sachez que vous misez sur le mauvais cheval, car la jeunesse sénégalaise a tourné définitivement la page Macky Sall. J’espère tout simplement que ce message ne tombera pas dans l’oreille d’un sourd et que la balle sera saisie au rebond pour dire STOP à Macky Sall avant qu’il ne soit trop tard.
Que Dieu préserve le Sénégal !
Patriotiquement
Mamadou Bamba Ndaw
Leave A Reply

Your email address will not be published.