Informer juste notre devoir !!!

La Chine va renoncer à 10 milliards $ de ses droits de tirage spéciaux au profit des pays africains

0 6

Lors de l’édition 2018 du FOCAC, le président Xi Jinping avait annoncé 60 milliards $ d’aide au développement pour l’Afrique. Cette année, l’édition qui se voulait plus sobre a été marquée par les annonces liées à la covid-19, Pékin promettant notamment 1 milliard de doses de vaccins pour le continent.  

La Chine va renoncer à 10 milliards $ de ses droits de tirage spéciaux (DTS) au profit des pays africains. L’annonce a été faite par le président chinois, Xi Jinping (photo), le lundi 29 novembre, à l’occasion de son discours d’ouverture lors de la cérémonie d’ouverture de la 8e conférence ministérielle du Forum sur la coopération Chine Afrique (FOCAC).

Cette décision représente une nouvelle avancée dans la mise en œuvre du programme de solidarité internationale annoncé, il y a plusieurs mois, afin de permettre aux pays pauvres de bénéficier de 100 milliards $ de DTS de la part du FMI pour relancer leurs économies. En novembre 2020, le G20 a indiqué que seulement 45 milliards $ avaient été mobilisés avec des participations du Canada, de la France et du Royaume-Uni notamment. Un montant qui semble maintenant être porté à 55 milliards avec la nouvelle annonce de Xi Jinping.

Cependant, pour la Chine, cette annonce s’inscrit également dans une logique de renforcement de sa coopération avec les pays africains, dont il est devenu le premier partenaire commercial depuis plusieurs années.

En effet, Xi Jinping a annoncé qu’il va exonérer les pays africains moins avancés « de la dette contractée sous la forme de prêts sans intérêt du gouvernement chinois, dont l’échéance est fixée à fin 2021 ». Pékin prévoit également d’encourager ses entreprises « à investir pas moins de 10 milliards de dollars en Afrique, au cours des trois prochaines années ». 10 projets d’industrialisation et de promotion de l’emploi en Afrique seront également mis en œuvre par la Chine qui fournira des facilités de crédit de 10 milliards de dollars aux institutions financières africaines, tout en soutenant le développement des PME.  

En tout, Pékin s’est engagé à investir directement 20 milliards de dollars sur le continent et 10 milliards de dollars via sa part de la nouvelle allocation de DTS. Les entreprises chinoises seront également encouragées à investir au moins 10 milliards de dollars. Ce qui fait un total de 40 milliards de dollars qui seront déboursés au profit de l’Afrique.

Bien que constituant un financement important, ce montant représente une baisse par rapport à celui annoncé lors du sommet précédent (60 milliards de dollars). Alors que les concrétisations de cette précédente annonce restent toujours difficiles à constater, plusieurs observateurs restent dubitatifs concernant les nouvelles annonces de Pékin.

Pour rappel, la Chine reste le premier partenaire commercial de l’Afrique, avec plus de 208 milliards d’échanges commerciaux réalisés en 2019.

Leave A Reply

Your email address will not be published.