Informer juste notre devoir !!!

Journée de Prière de La Collectivité Leboue, Pour la Paix et La Stabilité du Sénégal.

0 108

Après deux ans de pause imposée par la pandémie du Covid-19, les Journées de prières de la collectivité léboue reprennent cet après-midi à 15h 30 à Yoff.

Au-delà, cette 11ème édition est marquée par un mélange entre les Lébous et d’autres communautés du Sénégal qui vont présenter la richesse de leur culture. L’ancien ministre, Mbagnick Ndiaye, va amener 3 troupes du groupe Ndef leng alors que le village de Tenghory de Bignona se chargera de livrer l’originalité de la culture de la Casamance.

«Ce sera un brassage culturel qui va promouvoir la paix et la stabilité au Sénégal», annonce Saltigué Mamadou Mbengue, initiateur de ces journées. Pour le lancement, des séances de récital du Coran seront organisées à Yoff Mbenguène, au domicile du Saltigué Mamadou Mbengue.

Ces activités seront dirigées par Alioune Moussa Samb, imam de la Grande mosquée de Dakar, Mamadou Makhtar Laye, imam de Layène, Cheikh Mansour Diouf, représentant du khalife des mourides à Yoff, Ngor, Ouakam et Cambérène, imam Mohamed Ndoye de Yoff, Mohamed Lamine Aïdara, leader des mouvements Abrar, ainsi que des chefs religieux venus de Tambacounda.

Ancien maire de Yoff, Abdoulaye Diouf Sarr, ministre de la Santé et de l’action sociale, sera le parrain de ces journées. Il sera aussi question d’honorer le maire de Hann Bel Air, Babacar Mbengue, et Gorgui Ciss, ex-édile de la commune de Yène, pour «services rendus à la communauté léboue».

Demain, les Lébous vont se recueillir devant les sites sacrés de la coutume. Vendredi, des chants religieux vont marquer la journée en l’honneur de Serigne Babacar Sy, pour commémorer les 65 ans de sa disparition. Ces activités seront bouclées samedi, avec la cérémonie officielle dirigée par le Grand Serigne de Dakar, Abdoulaye Makhtar Diop.

Il est annoncé la présence de Dr Annette Seck Ndiaye, directrice de la Pharmacie nationale d’approvisionnement et président du Conseil départemental de Sédhiou.

«Les griots de Yoff seront honorés. Si les Lébous étaient tous unis, c’était en partie grâce aux griots qui réglaient tous les conflits grâce à des médiations. Quand la société était divisée, c’est le griot qui prenait son bâton de pèlerin», a soutenu M. Mbengue, coordonnateur du Comité des 121 villages lébous.

Par ailleurs, le Saltigué de Yoff signale que des actes sont posés pour trouver une issue heureuse au conflit entre l’Etat et les jeunes de Ngor, Ouakam et Yoff.

  • A rappeler que des jeunes lébous sont depuis près d’un mois en prison, suite à leur manifestation à Ngor pour réclamer la restitution des terres de l’aéroport Léopold Sédar Senghor.

ASSANE DIOP

Leave A Reply

Your email address will not be published.