google.com, pub-8963965987249346, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Informer juste notre devoir !!!

GOUVERNEMENT-PROFIL / Khady Diène Gaye, première femme à diriger le ministère des Sports

0 10

L’inspectrice de la jeunesse et des sports Khady Diène Gaye, nouveau ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Culture, est décrite comme “une militante du sport scolaire”, domaine dans lequel la première femme à diriger ce département ministériel depuis l’indépendance “s’est beaucoup invertie”.

 

La nouvelle ministre, diplômée de l’Institut national supérieur de l’éducation populaire et du sport (INSEPS) de Dakar, est toutefois appelée à s’employer davantage, pour piloter dans un même département, des secteurs comme la jeunesse et la culture, en plus du sport.

 

Le département qu’elle dirige désormais était éclatée en trois ministères sous le précédent gouvernement, avec Mame Mbaye Niang (Sports et Tourisme), Aliou Sow (Culture et patrimoine historique) et Pape Malick Ndour (Jeunesse, Entreprenariat et Emploi).

 

Originaire de Joal-Fadiouth, dans la région de Thiès (ouest), Mme Dione née Khady Diène Gaye a fait ses études supérieures à l’Université Gaston Berger (UGB) de Saint-Louis où elle a obtenu un DEA en droit.

Elle intègre ensuite la direction de la formation et de la coopération du ministère des Sports, avant d’être promue cheffe du service régional des Sports de Dakar.

 

La présidente du pôle sport du parti dissout Pastef, formation à laquelle appartiennent le nouveau président et son Premier ministre tous les deux, a été mutée à Kaolack comme cheffe du service régional des Sports, son dernier poste avant sa promotion comme ministre.

 

Selon des témoignages recueillis auprès de ses collaborateurs, elle a beaucoup travaillé sur les documents des assises des sports de Kaolack dont elle présidait le comité scientifique, réussissant, à ce titre, à rehausser le niveau du sport scolaire dans cette région du centre du Sénégal.

 

“Jeunesse, sports et culture, un triptyque d’importance”

 

La première femme nommée à la tête du département du Sports est beaucoup attendue sur les problèmes auxquels les jeunes sont confrontés, une composante essentielle du “projet Pastef”, prenant en compte le fait que cette catégorie représente la couche la plus importante de la population sénégalaise.

 

Elle est appelée à s’y employer avec vigueur, en réservant au sport et à la culture toute l’importance que ces deux secteurs méritent, encore plus au regard de leur rayonnement ces dernières années sous le magistère du président Macky Sall.

 

Se pose donc à elle le défi de maintenir à niveau les acquis engrangés par ces deux secteurs depuis quelques années.

 

Pour l’écrivaine Sokhna Benga, Grand Prix du chef de l’Etat pour les lettres en 2000, le regroupement de ces trois départements en un seul ministère constitue “un triptyque d’importance”.

“Au ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Culture est adjoint un secrétaire d’Etat qui promeut l’esprit d’initiative et d’entreprenariat culturel… Intéressant”, écrit-elle sur un réseau social, avant d’ajouter que “si tout se passe bien, le cinéma et l’édition ont de beaux jours devant eux”.

 

Pour Diel Keffely Wélé, autre acteur culturel, “le casting pour le département de la Culture est bon […]”, il faut simplement qu’il y ait “une bonne articulation”, dit-il.

“Nous y veillerons pour aider”, a lancé cet ancien conseiller au ministère de la Culture à la retraite, avant d’ajouter que la meilleure façon de comprendre la culture, “c’est d’appréhender sa transversalité et sa définition philosophique”.

 

L’Association des métiers de la musique (AMS), par la voix de son président, Daniel Gomes, dit accueillir avec “optimisme” la nomination d’un secrétaire d’Etat, en la personne du professeur Bacary Sarr, chargé spécifiquement de la culture.

 

L’AMS estime que cela constitue “une reconnaissance de l’importance vitale” du secteur de la culture dans le développement socioéconomique du pays.

 

“Cette nomination est un signe encourageant, qui, nous l’espérons, garantira que les enjeux propres à notre domaine recevront l’attention et le soutien nécessaires”, a souligné Danien Gomes dans un communiqué de presse.

La ministre Khady Diène Gaye fait partie des quatre femmes cooptées au sein du nouveau gouvernement dont la liste a été rendue publique vendredi soir, suite à l’élection du président Bassirou Diomaye Faye qui a nommé  Ousmane Sonko Premier ministre.

Leave A Reply

Your email address will not be published.